Avec Guillaume, le me­nu change chaque jour

Le Parisien (Hauts de Seine) - - LOISIRS -

AU COEUR DES CUI­SINES de l’Ely­sée, en­tou­ré de sa bri­gade de 25 per­sonnes, Guillaume Go­mez veille au grain. A 39 ans, le so­lide et sou­riant chef a dé­jà plus de vingt ans de pa­lais der­rière lui. Ar­ri­vé en 1997 pour ef­fec­tuer son ser­vice mi­li­taire de­vant les four­neaux présidentiels, puis em­bau­ché, il a en­suite gra­vi tous les éche­lons pour aujourd’hui ré­ga­ler chaque jour le pré­sident et ses in­vi­tés. Plus en­core, puisque les cui­sines as­surent aus­si les re­pas d’une par­tie du per­son­nel. « Au to­tal, nous as­su­rons jus­qu’à 95 000 re­pas dans l’an­née », s’ex­clame-t-il. Une grande mai­son qui im­pose des contraintes as­sez pré­cises. « Pour le me­nu du per­son­nel, c’est moi qui dé­cide. Pour le pré­sident, je fais des pro­po­si­tions de me­nu une fois par se­maine. Mais ce­la peut chan­ger en fonc­tion de l’ac­tua­li­té, des in­vi­tés… Ici, les gens ne viennent pas pour goû­ter ma cui­sine. Je suis em­ployé de mai­son. C’est à moi de m’adap­ter sans ar­rêt. J’es­saye ce­pen­dant de sur­prendre, d’in­no­ver. Pour ne pas las­ser le pré­sident et pour ne pas m’en­nuyer moi-même. » Le plat pré­fé­ré du pré­sident Ma­cron ? Guillaume Go­mez s’amuse : « Tout le monde me pose la ques­tion. Mais je ne ré­ponds ja­mais. Un jour, il a été dit que le pré­sident Chi­rac ado­rait la tête de veau. Ce qui n’était d’ailleurs pas tout à fait vrai. Après, on lui en ser­vait par­tout, même après le des­sert. Ce­la nous a ser­vis de le­çon. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.