Tout chan­ger en un an

Le Parisien (Hauts de Seine) - - SOCIÉTÉ -

C’EST LA PRE­MIÈRE MA­LA­DIE de France, la plus coû­teuse aus­si, avec 19 Mds€ dé­bour­sés par la Sé­cu­ri­té so­ciale. Le dia­bète va fé­dé­rer pen­dant un an pa­tients, as­so­cia­tions, ins­ti­tu­tion­nels, pro­fes­sion­nels de san­té… grâce au lan­ce­ment des états gé­né­raux* pi­lo­tés par la Fé­dé­ra­tion fran­çaise des dia­bé­tiques (FFD). Ob­jec­tif : construire en­semble une po­li­tique sur la dis­cri­mi­na­tion au tra­vail, mais pas seu­le­ment.  UNE CAR­TO­GRA­PHIE DE LA PRISE EN CHARGE. « Où sont les centres de ci­ca- tri­sa­tion, les dia­bé­to­logues… ? Pour­quoi faut-il at­tendre des mois pour un ren­dez-vous ? Pour­quoi n’y a-t-il pas d’ac­com­pa­gne­ment à do­mi­cile ? » lance Gé­rard Ray­mond, pré­sident de laFFD.A l’étude : une car­to­gra­phie de la prise en charge ou l’ou­ver­ture de centres où les pro­fes­sion­nels pour­raient se re­grou­per.

 UN VRAI PLAN DE PRÉ­VEN­TION. « On se dit à tort : il faut moins bouf­fer et ça ira mieux, in­ter­pelle le car­dio­logue JeanF­ran­çois Thé­baut, dia­bé­tique et… gras­souillet. Il faut un vrai plan, avec une aide psy­cho­lo­gique prise en charge, une in­ci­ta­tion à l’ac­ti­vi­té phy­sique… »

 SOR­TIR DE LA ZONE GRISE. « Si votre gly­cé­mie à jeun est à 0,90 g/l, vous êtes nor­mal.A1,26,vou­sê­tes­dia­bé­tique.Entre les deux, c’est la zone grise ! Il faut s’oc­cu­per de ces per­sonnes », pointe Gé­rard Ray­mond. L’As­su­rance ma­la­die va lan­cer une ex­pé­ri­men­ta­tion en Al­sace, en Seine-Saint-De­nis et à la Réunion pour ci­bler ces per­sonnes à risque. FL.M *Pour par­ti­ci­per aux états gé­né­raux, un site est lan­cé ce ma­tin : www.eg­dia­bete.fr.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.