Les profs im­pa­tients de tou­cher leur prime

Le Parisien (Hauts de Seine) - - SOCIÉTÉ - AURÉLIEROSSIGNOL

« ON A L’IM­PRES­SION qu’on nous ba­lade, qu’on re­pousse, qu’on nous dit : Faut pas s’in­quié­ter mais ça de­vrait ar­ri­ver

un jour. Il faut al­ler au bout main­te­nant », im­plore Fran­cette Po­pi­neau, se­cré­taire gé­né­rale du Snuipp-FSU, pre­mier syn­di­cat des en­sei­gnants du pri­maire, per­plexe après l’an­nonce de Jean-Mi­chel Blan­quer.

Le mi­nistre de l’Edu­ca­tion na­tio­nale in­di­quait hier dans nos co­lonnes qu’une prime an­nuelle de 3000 € ré­ser­vée aux pro­fes­seurs des ré­seaux d’édu­ca­tion prio­ri­taire ren­for­cée (REP +) de­vrait « com­men­cer à se dé­ployer en 2018 ».

« Ce que je com­prends, c’est que c’est un re­port d’un an », ré­agit Claire Krep­per, res­pon­sable na­tio­nale SE-Un­sa, alors que de nom­breux en­sei­gnants pen­saient cette pro­messe du can­di­dat Ma­cron se concré­ti­se­rait dès la ren­trée. D’au­tant que la pré­cé­dente mi­nistre de l’Edu­ca­tion avait va­li­dé une aug­men­ta­tion du sa­laire des profs de 50 € par mois à par­tir de sep­tembre. Une me­sure qui n’a pas en­core été ap­pli­quée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.