Est-ce un titre sans sa­veur ?

Le 7e titre du PSG était tel­le­ment at­ten­du qu’il ne dé­chaîne pas les pas­sions.

Le Parisien (Hauts de Seine) - - SPORTS - FRÉ­DÉ­RIC GOUAILLARD

« CE PSG 2017-2018 est un beau cham­pion qui rem­plit les stades, fait du spec­tacle et donne du pi­ment à la Ligue 1, dès lors qu’il se dé­place, car tout le monde veut les battre. C’est un titre plein de sa­veur, parce que les Pa­ri­siens ont fait un qua­si­sans-faute en cham­pion­nat (NDLR : 28 vic­toires, 3 nuls et 2 dé­faites après 33 jour­nées). Et je peux vous dire que ce n’est pas fa­cile.

« LES PA­RI­SIENS ONT FAIT UN QUA­SI-SANS-FAUTE »

» Le pro­blème, qui n’en est pas un, c’est qu’on sa­vait que Pa­ris al­lait être cham­pion. Tout le monde se pré­pare de­puis un mois à fê­ter ce titre. Donc il n’y a pas l’émo­tion que peut pro­cu­rer une qua­li­fi­ca­tion pour le tour sui­vant d’une Coupe d’Eu­rope ou même d’une coupe na­tio­nale. Il manque l’ef­fet de sur­prise. En outre, le PSG n’a pas été ser­vi par le scé­na­rio du match. S’ils avaient été cham­pions au terme d’un match ac­cro­ché face à Mo­na­co, ce­la au­rait cer­tai­ne­ment re­haus­sé la sa­veur de ce titre. Là, bien sûr, il manque un soup­çon d’émo­tion parce que le ré­sul­tat était écrit au bout de vingt mi­nutes. Le PSG est un train qui ar­rive à l’heure, donc moins de monde en parle. »

Do­mi­nique Ba­the­nay, an­cien ca­pi­taine du PSG (1978-1985)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.