Cen­te­naires mais tou­jours créa­tifs

Le Parisien (Hauts de Seine) - - LOISIRS - SYL­VAIN MERLE

« CES­SER DE TRA­VAILLER, c’est mou­rir. Si on m’en­lève le ci­né­ma, je meurs », di­sait Ma­noel de Oli­vei­ra. Le réa­li­sa­teur du « Sou­lier de sa­tin », qui a si­gné son pre­mier film (muet) en 1931, a tra­vaillé jus­qu’à un âge très avan­cé. Pour ses 100 ans, en 2008, le Fes­ti­val de Cannes lui avait dé­cer­né une Palme d’or pour l’en­semble de son oeuvre. En 2014, un an avant sa dis­pa­ri­tion à l’âge de 106 ans, le doyen d’alors des réa­li­sa­teurs — et seul ci­néaste cen­te­naire en­core en exer­cice — tour­nait le court-mé­trage « le Vieux de Res­te­lo ».

Dis­pa­rue l’an pas­sé à 103 ans, l’an­cienne so­cié­taire ho­no­raire de la Co­mé­die-Fran­çaise Gi­sèle Ca­sa­de­sus avait ac­cep­té un rôle dans « Si loin, si proche », un court-mé­trage, à l’âge de 102 ans. En 2014, à 100 ans, huit dé­cen­nies après ses pre­miers pas sur une scène, elle fou­lait une der­nière fois les planches du Théâtre An­toine pour une lec­ture du « Ju­bi­lé d’Agathe », de Pas­cal Lai­né.

Ecri­vain met­tant en ve­dette son Au­vergne ché­rie, Jean An­glade a conti­nué à écrire jus­qu’à son der­nier souffle, ou presque. Au­teur d’in­nom­brables ro­mans et de bio­gra­phies, il li­vrait en­core en 2015, l’an­née de son cen­te­naire et deux ans avant sa dis­pa­ri­tion, un ul­time ou­vrage : « le Grand Dé­ran­ge­ment ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.