Fi­ni les au­di­tions à l’hô­tel

Le Parisien (Hauts de Seine) - - LOISIRS - MI­CHEL VA­LEN­TIN

L’AF­FAIRE WEIN­STEIN conti­nue de faire ré­agir Hol­ly­wood. La Screen Ac­tors Guild, le plus grand syn­di­cat amé­ri­cain d’ac­teurs et d’ac­trices — qui compte 160 000 membres —, a ré­cla­mé vendredi der­nier la fin d’une vieille pra­tique : les ren­contres avec les pro­duc­teurs dans une chambre d’hô­tel. C’est dans ce contexte que le na­bab du 7e art est soup­çon­né d’avoir agres­sé sexuel­le­ment plu­sieurs ac­trices. « Nous en­joi­gnons aux pro­duc­teurs et autres dé­ci­deurs d’ar­rê­ter de don­ner des ren­dez-vous pro­fes­sion­nels dans ces lieux très ris­qués et de trou­ver des sites plus ap­pro­priés, in­siste l’or­ga­ni­sa­tion. Nous nous en­ga­geons à com­battre ce scé­na­rio qui a per­mis aux pré­da­teurs sexuels d’ex­ploi­ter les ac­teurs en pri­vé sous pré­texte de ren­dez­vous pro­fes­sion­nels. » Le syn­di­cat ajoute que, s’il est im­pos­sible de chan­ger le lieu de la ren­contre, les ac­teurs et ac­trices doivent s’ac­com­pa­gner d’une per­sonne de confiance.

La Guilde des pro­duc­teurs a im­mé­dia­te­ment ap­prou­vé l’idée du syn­di­cat.

EN FRANCE, DES SI­GNA­LE­MENTS

En France, l’Aa­fa (Ac­trices Ac­teurs de France as­so­ciés) mène le com­bat contre le sexisme et le har­cè­le­ment. « Nous sommes au cou­rant de l’ini­tia­tive amé­ri­caine, sou­ligne son pré­sident, l’ac­teur Oli­vier Si­truk. Nous tra­vaillons de notre cô­té à une charte de bonne conduite, mais en nous ins­pi­rant da­van­tage de l’exemple bri­tan­nique. Là-bas, on a dé­ci­dé de s’at­ta­quer au pro­blème grâce à l’édu­ca­tion, dès les écoles de théâtre par exemple. On ex­plique aux jeunes ac­trices que ren­con­trer un pro­duc­teur dans sa chambre d’hô­tel, ce n’est pas vrai­ment nor­mal… Notre charte dev­rait être prête en sep­tembre, et nous sou­hai­tons que ses re­com­man­da­tions fi­gurent à l’ave­nir dans les contrats. »

Après l’af­faire Wein­stein, l’Aa­fa a ou­vert une cel­lule de veille qui re­cueille, ano­ny­me­ment, les té­moi­gnages de per­sonnes vic­times de har­cè­le­ment. « Elle a re­cueilli plu­sieurs si­gna­le­ments, pré­cise Oli­vier Si­truk. Les in­for­ma­tions ont été trans­mises aux or­ga­nismes com­pé­tents. »

Kan­tor et Me­gan Two­hey du « New York Times » ain­si que Ro­nan Far­row du « New Yor­ker » ont re­çu hier le prix Pu­lit­zer, la plus haute ré­com­pense jour­na­lis­tique aux Etats-Unis, pour avoir ré­vé­lé l’af­faire Har­vey Wein­stein en oc­tobre der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.