« LE LAU­RÉAT » de Mike Ni­chols (1967)

Le Parisien (Hauts de Seine) - - LOISIRS -

Os­ca­ri­sé en 1968, ce film montre un Dus­tin Hoff­man écar­te­lé entre Mrs Ro­bin­son, une amie de ses pa­rents qui lui fait dé­cou­vrir les plai­sirs de l’amour, et la fille de celle-ci… « La force du film, com­mente Amalric, c’est que Dus­tin Hoff­man est un ado­les­cent dis­gra­cieux, ac­néique… Et qu’il fi­nit par avoir un charme fou. Moi, je me di­sais : Oh la la, le sa­laud,

la chance qu’il a ! La mère m’ex­ci­tait beau­coup plus que la jeune. Le Lau­réat m’a fait pen­ser à ces ro­mans d’ini­tia­tion sexuelle, à Ma­dame de Rê­nal et Ju­lien So­rel dans le Rouge et le Noir. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.