Faire un pla­ce­ment res­pon­sable, c’est fa­cile

En pro­gres­sion de plus de 40 % l’an der­nier, les fonds d’in­ves­tis­se­ment dits res­pon­sables ont le vent en poupe.

Le Parisien (Hauts de Seine) - - LA UNE - PAR ODILE PLICHON

Vous ve­nez d’hé­ri­ter et vou­lez pla­cer votre ar­gent dans une en­tre­prise dont vous se­riez fier ? Vous re­fu­sez que votre épargne aille dans une so­cié­té soup­çon­née de faire tra­vailler les en­fants ? Alors, l’in­ves­tis­se­ment dit res­pon­sable, qui per­met d’in­té­grer les en­jeux en­vi­ron­ne­men­taux, so­ciaux et de gou­ver­nance dans votre ges­tion fi­nan­cière, peut vous in­té­res­ser. Un mar­ché en pleine ex­pan­sion : se­lon la so­cié­té No­ve­thic, qui fait la pro­mo­tion de la fi­nance res­pon­sable, en 2017, les 123 fonds cor­res­pon­dant à un in­ves­tis­se­ment res­pon­sable dit « de convic­tion » ont re­pré­sen­té 31,2 Mds€, un chiffre en hausse de… 42,5 % en un an. Voi­ci quelques con­seils de base.

QU’EST-CE QUE L’IN­VES­TIS­SE­MENT RES­PON­SABLE ?

L’in­ves­tis­se­ment so­cia­le­ment res­pon­sable (ISR) per­met d’in­ves­tir dans des en­tre­prises dont les pra­tiques sont com­pa­tibles avec vos va­leurs. A l’in­verse, il per­met d’ex­clure des in­ves­tis­se­ments dans cer­tains sec­teurs d’ac­ti­vi­té comme le ta­bac, l’al­cool, l’ar­me­ment, etc. ou d’ex­clure des en­tre­prises qui sont cou­pables de vio­la­tion des grandes conven­tions in­ter­na­tio­nales sur le res­pect des droits hu­mains (tra­vail des en­fants, etc.), l’en­vi­ron­ne­ment…

À QUI VOUS ADRES­SER ?

Vous pou­vez tout d’abord vous adres­ser à la banque dont vous êtes client, qui a for­cé­ment des pro­duits spé­cia­li­sés dans le res­pon­sable. Vous pou­vez aus­si vous rap­pro­cher de sites spé­cia­li­sés comme Bour­so­ra­ma. En­fin, vous pou­vez vous tour­ner vers le Fo­rum de l’in­ves­tis­se­ment res­pon­sable (FIR), dont la so­cié­té de conseil Proxin­vest est membre et ad­mi­nis­tra­teur.

COMMENT CHOI­SIR UN FONDS ?

Le plus simple est d’al­ler sur le site de No­ve­thic, qui re­cense tous les pro­duits pré­sents sur le mar­ché : grâce à un mo­teur de re­cherche par thèmes, vous pou­vez af­fi­ner votre de­mande. Un exemple : « Je ne veux pas in­ves­tir dans l’ar­me­ment. » Autre exemple : dans le so­cial, le site vous trouve 24 pro­duits fi­nan­ciers, cer­tains pro­po­sés par la BNP, d’autres par la Banque pos­tale, d’autres par Na­tixis… A vous en­suite de faire le tri.

Si vous vou­lez être plus sé­lec­tif en­core, sa­chez que cer­tains de ces pro­duits ont re­çu le la­bel ISR (In­ves­tis­se­ment so­cial et res­pon­sable) du mi­nis­tère de l’Eco­no­mie, et d’autres un la­bel vert, dit TEEC (Tran­si­tion éco­lo­gique et éner­gé­tique pour le cli­mat), du mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment.

En­fin, rap­pelle De­nis Branche, de Phi­trust Ac­tive In­ves­tors, n’ou­bliez ja­mais ce conseil frappé au coin du bon sens : « Il faut com­prendre ce dans quoi on in­ves­tit. »

QUELLES VÉ­RI­FI­CA­TIONS ?

Pour Loïc Des­saint, di­rec­teur gé­né­ral de la so­cié­té Proxin­vest, il est im­por­tant de « re­gar­der la com­po­si­tion d’un fonds ISR pour voir s’il convient réel­le­ment à ses at­tentes. Le par­ti­cu­lier peut vou­loir di­ver­si­fier son risque et in­ves­tir sur toute la pla­nète ou il peut pré­fé­rer pro­mou­voir des fonds thé­ma­tiques pour sou­te­nir l’em­ploi en France, la tran­si­tion éner­gé­tique et en­vi­ron­ne­men­tale ou l’en­ga­ge­ment ac­tion­na­rial ». Sur ce der­nier point, Proxin­vest conseille de se tour­ner vers la Si­cav Phi­trust Ac­tive In­ves­tors France, qui in­vite par exemple cette an­née les en­tre­prises à faire va­li­der leurs ob­jec­tifs de ré­duc­tion des émis­sions de CO2 par des scien­ti­fiques (Ini­tia­tive Science Ba­sed Tar­gets).

DES FONDS MOINS RÉ­MU­NÉ­RA­TEURS ?

Pour cer­tains, in­ves­tis­se­ment res­pon­sable rime avec moindre ren­ta­bi­li­té. Sa­chez que ce­la est une idée fausse : « Il n’y a pas de han­di­cap de per­for­mance, au contraire », mar­tèle Anne-Ca­the­rine Hus­son-Trao­ré, la di­rec­trice gé­né­rale de No­ve­thic : « En choi­sis­sant des en­tre­prises qui sont per­for­mantes par rap­port aux dé­fis qu’elles ont dé­jà re­le­vés, de fa­çon en­vi­ron­ne­men­tale ou so­ciale, vous sé­lec­tion­nez plu­tôt les en­tre­prises les plus so­lides, qui sur­per­forment sou­vent à moyen ou long terme. »

In­ves­tir tout en res­tant fi­dèle à ses va­leurs est au­jourd’hui de plus en plus ré­pan­du. Et cer­tains pro­duits fi­nan­ciers ont re­çu le la­bel du mi­nis­tère de l’Eco­no­mie ou de l’En­vi­ron­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.