« Je sais qu’elle ne se­ra ja­mais élue »

Mi­chel, à pro­pos de Ma­rine Le Pen

Le Parisien (Oise) - - FAIT DU JOUR -

FLIXE­COURT

Une pas­sante s’es­claffe : « Flixe­court ? C’est de­ve­nu Ma­ri­ne­land ! » Dans cette com­mune de 3 200 ha­bi­tants, gé­rée par un maire com­mu­niste, on cultive le goût du pa­ra­doxe po­li­tique. Le 7 mai, Ma­rine Le Pen, avec un score de près de 58 %, y a net­te­ment de­van­cé Em­ma­nuel Ma­cron. Un mois plus tard, Franck de La­per­sonne, le can­di­dat FN aux lé­gis­la­tives, était, lui, éli­mi­né au pre­mier tour, avec 20 % des suf­frages. Loin der­rière le vain­queur du scru­tin, Fran­çois Ruf­fin, de la France in­sou­mise.

Louis a sui­vi la ten­dance : il a vo­té Ma­rine Le Pen aux deux tours de la pré­si­den­tielle et Ruf­fin aux lé­gis­la­tives : « Franck de La­per­sonne, qui a été pa­ra­chu­té, n’avait au­cune chance, ex­plique cet au­toen­tre­pre­neur de 50 ans. Mon ob­jec­tif, c’était de mettre une fes­sée à Ma­cron. » C’est la pre­mière fois qu’il donne son suf­frage au FN. Sans doute la der­nière aus­si. « Ma­rine Le Pen s’est sabordée le soir du dé­bat. Si elle ne re­voit pas sa co­pie, elle va quit­ter la po­li­tique. Au­jourd’hui, elle est de­ve­nue un di­no­saure, comme son père », tranche-t-il.

Un sui­cide en di­rect, donc : « Ma soeur qui était mi­li­tante FN a ren­du sa carte, à cause de ce dé­bat. Des co­pains pen­saient que seul le Front pou­vait les sau­ver et, au­jourd’hui, ils ne veulent plus en en­tendre par­ler. On le sent même sur les ré­seaux so­ciaux. Il n’y a qua­si­ment plus d’ac­ti­vi­té au­tour du FN. » Pour les pro­chaines élec­tions, Louis s’abs­tien­dra : « Je ne veux pas vo­ter pour des gens que je n’aime pas. »

A 48 ans, Mi­chel, lui, est un abs­ten­tion­niste convain­cu. Pour­tant, il par­tage les idées de Ma­rine Le Pen : « Je suis de son bord. Mais je sais qu’elle ne se­ra ja­mais élue. A chaque fois, tous les autres se liguent sys­té­ma­ti­que­ment contre elle. » Pour cet em­ployé com­mu­nal, si Ma­rine Le Pen a ra­té la marche, c’est aus­si la faute de son père : « Le vieux, il a mis un sa­cré ba­zar. »

Flixe­court (Somme), le 11 sep­tembre. Ici « c’est Ma­ri­ne­land », se­lon une ha­bi­tante.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.