La réa­li­té aug­men­tée va vous en faire voir

Des ap­plis existent dé­jà mais on n’en est qu’au dé­but des pos­si­bi­li­tés de la RA, la réa­li­té aug­men­tée, pour les ini­tiés.

Le Parisien (Oise) - - SOCIÉTÉ - PAR AY­ME­RIC RENOU

VOUS VOUS SOUVENEZ de Po­ké­mon Go, le jeu qui a fait fu­reur pen­dant l’été 2016 ? Vous n’avez en­core rien vu ! La réa­li­té aug­men­tée, la tech­no­lo­gie qui per­met­tait de chas­ser, de­puis l’écran d’un smart­phone, ces pe­tits monstres vir­tuels ca­chés dans la « vraie vie », n’a pas fi­ni de nous éton­ner. Pas­sée un peu in­aper­çue lors de la pré­sen­ta­tion, mar­di à Cu­per­ti­no (EtatsU­nis), des der­niers iP­hone 8 et X, la RA, comme l’ap­pellent les spé­cia­listes, est pour­tant l’une des prin­ci­pales nou­veau­tés des der­niers jou­jous d’Apple.

Son prin­cipe n’a rien de très nou­veau puisque des di­zaines d’ap­pli­ca­tions (lire ci-des­sous) pro­posent dé­jà au­jourd’hui l’ex­pé­rience de la RA. Mais la tech­no­lo­gie se re­trouve lar­ge­ment do­pée par l’ar­ri­vée de la marque à la pomme qui, comme à son ha­bi­tude, s’est em­ployée à l’amé­lio­rer sen­si­ble­ment en évi­tant les écueils qui l’em­pêchent de se dé­mo­cra­ti­ser. L’iP­hone 8 (à par­tir de 809 € le 22 sep­tembre) et l’iP­hone X (à par­tir de 1 159 € le 3 no­vembre) em­barquent en ef­fet une nou­velle puce élec­tro­nique, l’A11 Bio­nic, une carte gra­phique adap­tée, des cap­teurs pho­to et de mou­ve­ments ul­tra­sen­sibles et spé­cia­le­ment ca­li­brés pour la RA as­so­ciés à un lo­gi­ciel lui aus­si en­tiè­re­ment dé­voué pour ob­te­nir un ren­du pré­cis entre en­vi­ron­ne­ment réel et ob­jets vir­tuels.

DES AP­PLIS BLUFFANTES

« Le tout, élé­ments phy­siques comme lo­gi­ciels, est fa­bri­qué et ajus­té di­rec­te­ment en usine lors de la fa­bri­ca­tion de l’iP­hone, et c’est ce qui fait toute la dif­fé­rence », se fé­li­cite Phil Schil­ler, vice-pré­sident d’Apple en charge du mar­ke­ting.

La marque ca­li­for­nienne en a fait quelques bluffantes dé­mons­tra­tions cette se­maine. L’ap­pli­ca­tion Sky Guide, dé­jà dis­po­nible et qui pro­pose de vi­sion­ner une carte des constel­la­tions du ciel afin de re­pé­rer pla­nètes, étoiles ou sa­tel­lites au­des­sus de nos têtes, peut dé­sor­mais s’adap­ter en­tiè­re­ment au lieu et à l’heure exacts de l’uti­li­sa­teur. On sort son té­lé­phone, et les étoiles ap­pa­raissent très pré­ci­sé­ment en sur­im­pres­sion dans le ciel.

Une autre ap­pli­ca­tion, lan­cée par la Ligue amé­ri­caine de ba­se­ball, per­met à un spec­ta­teur pré­sent dans un stade de bra­quer son té­lé­phone sur le ter­rain comme s’il vou­lait le prendre en pho­to. Il voit alors non seule­ment le nom mais aus­si les der­nières sta­tis­tiques dis­po­nibles s’af­fi­cher au-des­sus de la tête de chaque joueur pré­sent sur la pe­louse. Une ver­sion foot­ball pour­rait, en Eu­rope, faire un mal­heur au­près des ama­teurs de bal­lon rond.

Bien d’autres ap­plis, jus­qu’à plu­sieurs mil­liers sur la bou­tique en ligne d’Apple, vont sans doute vite voir le jour… « On en trou­ve­ra dans tous les do­maines, l’édu­ca­tion, le di­ver­tis­se­ment, le jeu vi­déo, le monde de l’en­tre­prise et d’autres ca­té­go­ries aux­quelles nous n’avons même pas pen­sé », as­su­rait dé­jà en août Tim Cook, le di­rec­teur gé­né­ral du groupe de Cu­per­ti­no.

L’ap­pli­ca­tion de l’en­seigne Ikea, par exemple, per­met de vi­sua­li­ser des meubles vir­tuels dans un es­pace à amé­na­ger.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.