Des ra­dars pla­cés... dans les vi­rages

660 per­sonnes ont per­du la vie l’an der­nier dans un vi­rage. Soit 19 % des tués sur les routes en 2016. De nou­veaux ra­dars ar­rivent pour stop­per cette courbe mor­ti­fère.

Le Parisien (Oise) - - LA UNE - PAR FRÉ­DÉ­RIC MOUCHON

Ce vi­rage. 120 km/h, au mois d’oc­tobre, cette fois ce n’est pas pas­sé, la voi­ture a glis­sé, on a ta­pé la glis­sière de sé­cu­ri­té et on a fait des ton­neaux… J’es­time qu’on a eu de la chance, parce que per­sonne n’est mort et per­sonne n’a été bles­sé. » Sur son site In­ter­net, la Sé­cu­ri­té rou­tière a com­pi­lé des di­zaines de té­moi­gnages de conduc­teurs, comme ce­lui de Léa, dont la vie a failli bas­cu­ler, ou qui ont per­du des proches dans un ac­ci­dent au sor­tir d’un vi­rage abor­dé trop vite.

En 2016, près de 500 au­to­mo­bi­listes et 160 mo­tards ont per­du la vie dans un vi­rage. Pour stop­per cette courbe mor­ti­fère, le mi­nis­tère de l’In­té­rieur a dé­ci­dé d’ins­tal­ler des ra­dars mo­biles à l’ap­proche des vi­rages dan­ge­reux. Jus­qu’à pré­sent, il n’était pos­sible d’ins­tal­ler une ca­bine fixe que sur une ligne droite. Mais une nou­velle tech­nique mise au point pour les ra­dars au­to­nomes (des ca­bines mo­biles comme celles qui sont ins­tal­lées aux abords des chan­tiers sur au­to­route) per­met dé­sor­mais de contrô­ler la vi­tesse d’un vé­hi­cule en mou­ve­ment dans une courbe.

La France compte 248 ra­dars de ce type. « Ils vont pou­voir être dé­ployés sur des routes si­nueuses, no­tam­ment en mon­tagne, afin de sé­cu­ri­ser les en­chaî­ne­ments de vi­rages et les zones dif­fi­ciles d’ac­cès », as­sure le mi­nis­tère de l’In­té­rieur. « Les causes des ac­ci­dents rou­tiers dans les vi­rages sont mul­tiples (col­li­sion avec un vé­hi­cule cir­cu­lant dans le sens op­po­sé, sor­ties de route) mais elles sont tou­jours ag­gra­vées par une vi­tesse ex­ces­sive ou in­adap­tée », sou­ligne Beau­vau. L’ob­jec­tif de ces ra­dars (qui se­ront tous an­non­cés en amont par un pan­neau) est jus­te­ment d’in­ci­ter les mo­tards à ré­duire les gaz à l’ap­proche d’un vi­rage. « Ils sont par­ti­cu­liè­re­ment ex­po­sés au risque car on sait que près d’une chute mor­telle sur deux à mo­to a lieu dans une courbe et qu’un mo­tard sur deux im­pli­qués dans un ac­ci­dent mor­tel rou­lait trop vite », dé­taille le dé­lé­gué in­ter­mi­nis­té­riel à la Sé­cu­ri­té rou­tière, Em­ma­nuel Barbe.

C’est la force cen­tri­fuge qui a ten­dance à dé­por­ter le vé­hi­cule vers l’ex­té­rieur du vi­rage si l’on aborde la courbe à une vi­tesse trop éle­vée. D’où l’idée de la Sé­cu­ri­té rou­tière de fla­sher à l’ap­proche des vi­rages.

Sym­bo­li­que­ment, les tout pre­miers ra­dars au­to­nomes de vi­rage ont été ins­tal­lés ce week-end à l’ap­proche d’une courbe sur deux routes dé­par- te­men­tales d’ac­cès au cir­cuit Paul-Ri­card, dans le Var, pen­dant l’épreuve mo­to­cy­cliste du Bol d’or.

« In­ven­ter un ra­dar de plus pour sau­ver des vies, c’est le même dis­cours que l’on en­tend de­puis des an­nées, sou­pire France Wolf, la pré­si­dente de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise des mo­tards en co­lère. On ou­blie de par­ler des in­fra­struc­tures dan­ge­reuses pour les deux­roues comme les vieilles glis­sières de sé­cu­ri­té, ou de ces trous sur la chaus­sée qu’il fau­drait jus­te­ment re­bou­cher dans les vi­rages. »

AU­PA­RA­VANT, C’ÉTAIT TECH­NI­QUE­MENT IM­POS­SIBLE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.