Soir de ga­la

Le Parisien (Oise) - - FOOTBALL - PAR DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC

La bron­ca des­ti­née à Jean-Mi­chel Au­las, ses re­trou­vailles avec Nas­ser Al-Khe­laï­fi fla­shées par les ob­jec­tifs ne doivent pas dé­tour­ner de l’es­sen­tiel : le spec­tacle se­ra d’abord sur la pe­louse de ce PSG - Lyon, pre­mier som­met de la sai­son pour deux équipes en­core in­vain­cues et eu­ro­péennes. Mais il est pos­sible que Lyon et Au­las pos­sèdent da­van­tage d’ar­gu­ments pour ali­men­ter une ri­va­li­té de pré­si­dents que pour ré­pondre à l’im­mense dé­fi de contra­rier la pre­mière du duo Ney­mar-Mbap­pé au Parc des Princes. La nais­sance d’une équipe, ce que montre à voir au­jourd’hui le PSG avec ses quatre nou­veaux ti­tu­laires (Ney­mar, Mbap­pé, Da­ni Alves, Ra­biot), son re­tour (Areo­la), pas­sionne à chaque sor­tie. Si le duo of­fen­sif de rêve at­tire toute la lu­mière et four­nit le plus de sen­sa­tions, d’émo­tions et de fris­sons, tout in­té­resse.

Ce sont les pré­mices et l’aube reste l’ins­tant des pro­messes et des dé­si­rs, des at­tentes et de l’ex­ci­ta­tion. Une nou­velle soi­rée ap­proche. « Nous al­lons en­core pro­gres­ser », pro­met Unai Eme­ry, de­ve­nu en­fin le tac­ti­cien que l’on nous avait ven­du lors de son ar­ri­vée à l’été 2016. Avec Mbap­pé, pro­dige dé­jà pro­di­gieux, l’en­traî­neur basque mul­ti­plie les sché­mas et les ren­ver­se­ments au cours de la même ren­contre. Il a com­men­cé en 4-4-2 à Metz, chan­gé pour un 4-3-3 en Ligue des cham­pions avant de fi­nir en 4-2-3-1 au Cel­tic Park. Comme tout a plu­tôt bien fonc­tion­né — 10 buts ins­crits —, le tech­ni­cien dis­pose dé­jà d’une pa­lette de so­lu­tions riche. La nou­velle ab­sence de Ver­rat­ti pour son der­nier match de sus­pen­sion ren­sei­gne­ra sur les idées de l’Es­pa­gnol quand l’un de ses mi­lieux phares manque, un soir de ga­la.

« Je crois que l’équipe est bien au­jourd’hui, et tous les matchs sont des tests pour le mon­trer, in­dique Eme­ry. Il faut conti­nuer à être fort. » Il a une chance folle : di­ri­ger peut-être la plus belle équipe de l’his­toire du Cham­pion­nat de France. La plus belle at­taque, c’est cer­tain, avec des joueurs ma­giques qui ont aus­si le ta­lent de rendre le PSG sym­pa­thique et po­pu­laire. L’en­trée des ar­tistes se fe­ra par le Parc des Princes.

UNAI EME­RY A UNE CHANCE FOLLE : DI­RI­GER PEUT-ÊTRE LA PLUS BELLE ÉQUIPE DE L’HIS­TOIRE DE LA LIGUE 1

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.