« Elle est belle, elle joue bien »

20 ans, fan d’In­grid Chau­vin

Le Parisien (Oise) - - LOISIRS - CA.D.

«Re­garde jus­qu’où va la queue… C’est fou ! » lance une pe­tite dame à lu­nettes en dé­cou­vrant la file qui ser­pente ce sa­me­di après-mi­di le long du cours des Dames, sur le port de La Ro­chelle. Il est à peine 15 h 30, et dé­jà le re­cord d’af­fluence est bat­tu pour la séance de dé­di­caces avec les co­mé­diens de la sé­rie de TF 1 « De­main nous ap­par­tient », tout juste ar­ri­vés de Sète, où ils tournent.

« Il y a deux fois plus de monde que pour Plus belle la vie ce ma­tin et ce­la ne désem­plit pas », confirme une em­ployée du Fes­ti­val de la fic­tion TV char­gée de ré­gu­ler le pu­blic de­vant In­grid Chau­vin, Char­lotte Va­lan­drey, Alexandre Bras­seur, Lo­rie Pes­ter et cinq par­te­naires qui en­chaînent si­gna­tures ou sel­fies avec leurs fans.

VE­NUS EN FA­MILLE

Qu’im­porte si la pluie joue les trouble-fête. « Je suis ar­ri­vée à mi­di et de­mie car je vou­lais vrai­ment avoir ma pho­to avec eux », ex­plique Jus­tine, 16 ans, dé­bar­quée de Ven­dée, qui suit le feuille­ton de­puis son lan­ce­ment le 17 juillet. « La pre­mière fois que j’ai re­gar­dé, c’était pour la ré­gion car je suis ori­gi­naire de Mont­pel­lier. Et je me suis lais­sée prendre par les re­bon­dis­se­ments », ren­ché­rit Claude, 51 ans, la mère de l’ado­les­cente. « Moi, je suis là pour Lo­rie Pes­ter, dont je suis fan de­puis que je suis pe­tite, af­firme Ma­rine, une ly­céenne. Elle est su­per en flic dans la sé­rie et ne sur­joue pas. »

Etu­diante, Lu­di­vine, elle, ne jure que par In­grid Chau­vin. « Ce­la fai­sait long­temps qu’on ne l’avait pas vue ici, avance cette ha­bi­tuée. Elle m’a si­gné son livre, Croire au bon­heur, ain­si que la carte pos­tale de la sé­rie et nous avons fait une pho­to. Elle est belle, elle joue bien et elle est at­ta­chante dans ce rôle de mère qui se ba­garre. » Un en­goue­ment par­ta­gé par Jean-Pierre, 59 ans, ve­nu de Lyon avec sa fille. « Je suis In­grid Chau­vin de­puis ses dé­buts dans Femmes de loi, ex­plique ce re­trai­té de la fonc­tion pu­blique. A l’écran, c’est la femme au na­tu­rel avec ses an­goisses, ses émo­tions… Et c’est agréable de voir au­tour d’elle cette pléiade d’ac­teurs de dif­fé­rentes gé­né­ra­tions. On di­rait des co­pains !

De­main nous ap­par­tient mêle le sus­pense, le po­li­cier, la vie de la fa­mille et des ly­céens en abor­dant des thèmes comme le di­vorce, l’éco­lo­gie… Ce­la ras­semble tout le monde. »

Chau­dron­nier ro­che­lais, Do­mi­nique, 46 ans, avoue éga­le­ment s’être lais­sé em­bar­quer. « Sans bou­le­ver­ser le genre, le scé­na­rio est bien fi­ce­lé et le cas­ting très bon », souffle-t-il. Hier, les co­mé­diens, sou­dés et sou­riants, n’avaient qu’une ques­tion : les 500 cartes aux cou­leurs du feuille­ton suf­fi­raient-elles à conten­ter tous leurs fans ?

La Ro­chelle, hier. In­grid Chau­vin im­mor­ta­lise sa no­to­rié­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.