Jour­nées des plantes : faites fleu­rir vos en­vies de jar­di­nage

Le ren­dez-vous in­con­tour­nable de la bo­ta­nique re­vient dès au­jourd’hui. Pour cette nou­velle édi­tion, qui at­tend 30 000 vi­si­teurs, l’ac­cent se­ra mis sur le jar­di­nage pour tous.

Le Parisien (Oise) - - LOISE MATIN - @LePa­ri­sien_60 PAR EDITH LASRY-SEGURA

Leur beau­té sub­jugue. Clas­siques ou in­so­lites, cer­taines re­doutent la sé­che­resse, ou le froid, quand d’autres dé­ve­loppent leur feuillage aux pre­miers rayons du so­leil. Toutes se­ront à l’hon­neur lors des Jour­nées des plantes, dont la nou­velle sai­son com­mence ce ven­dre­di au Do­maine de Chantilly.

Que l’on soit un jar­di­nier no­vice ou confir­mé, dif­fi­cile de ne pas se lais­ser en­chan­ter par l’une des plus grandes ex­po­si­tions-ventes d’Eu­rope. Pen­dant trois jours, plus de 200 pé­pi­nié­ristes ex­po­se­ront leurs plus beaux spé­ci­mens. Mais pas seule­ment. Ils conseille­ront, orien­te­ront et per­son­na­li­se­ront leurs ate­liers en fonc­tion du pu­blic. Ces trois jours sont dé­diés à la pé­da­go­gie. « Quand on est dans le mi­lieu, on ne se rend pas for­cé­ment compte, mais la di­ver­si­té peut faire peur quand on ne s’y connaît pas, avoue Laurent Bour­geois, pé­pi­nié­riste dans la Drôme et ex­po­sant. Nous mon­tre­rons donc à tous les jar­di­niers que plan­ter et choi­sir sa plante, c’est fa­cile. Et c’est sur­tout amu­sant de com­men­cer par des plantes qui sentent bon ! »

Thym lui­sant de mon­tagne, ro­ma­rin d’An­gle­terre, ou ori­gan, chaque va­rié­té dis­pose de sa fiche des­crip­tive. « Tous les jours à 15 heures, je les pré­sen­te­rai, l’oc­ca­sion pour tous de se faire un avis », pour­suit le pé­pi­nié­riste. Cer­taines tiennent com­pa­gnie, d’autres dé­corent un pan de mur. Mais au Do­maine de Chantilly, vous dé­cou­vri­rez des es­pèces in­so­lites pour tous les foyers, avec ou sans jar­dins, et qui se mé­langent aus­si par­fai­te­ment avec toutes les sa­veurs. Feuilles de menthe par­fu­mées au che­wing-gum, ou aux agrumes, huîtres vé­gé­tales, oeillets d’Inde aux fruits de la pas­sion. Rien d’in­abor­dable : l’uni­té coûte 4 €.

« On peut les plan­ter dans son jar­din, mais aus­si sur un bal­con, dé­taille Hugues Le Cieux, pé­pi­nié­riste en Nor­man­die. Cer­taines fleurs peuvent être aus­si sé­chées pour pu­ri­fier les in­té­rieurs ». Sur le prin­cipe de l’émis­sion de jar­di­nage « Si­lence, ça pousse » dif­fu­sée sur France 5, un paysagiste vous don­ne­ra de nom­breux conseils per­son­na­li­sés. Pour ce­la, il suf­fit de lui ap­por­ter une pho­to de votre jar­din, et il vous pro­po­se­ra les meilleurs concepts de plantation. De­puis son or­ga­ni­sa­tion à Chantilly en 2015 (au­pa­ra­vant à Cour­son, en Es­sonne) les Jour­nées des plantes se dé­roulent deux fois par an. Au mois de mai, 31 000 vi­si­teurs s’y sont ren­dus.

UN PAYSAGISTE POUR SU­BLI­MER VOTRE JAR­DIN

Chantilly. La nou­velle édi­tion des Jour­nées des plantes se­ra dé­diée à la pé­da­go­gie et de­vrait ac­cueillir plus de 200 ex­po­sants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.