Res­pect

Le Parisien (Oise) - - La Une -

C’était il y a tout juste un mois. Le 14 juin, lorsque la Coupe du monde dé­bu­tait, une ombre pla­nait au-des­sus de l’équipe de France. Pas une me­nace, au contraire, mais l’idée qu’en cas de dé­route un nou­vel en­traî­neur était dis­po­nible pour s’oc­cu­per des Bleus. Zi­dane ve­nait d’an­non­cer son dé­part sur­prise du Real et la pers­pec­tive de voir re­ve­nir le fils pro­digue au ber­cail agi­tait le monde du foot. Une fé­bri­li­té qui n’a ja­mais ga­gné Didier Des­champs. Con­cen­tré sur son unique ob­jec­tif, il a en­chaî­né les matchs avec une com­pli­ci­té gran­dis­sante avec ses joueurs. Entre eux, il y a des gestes et des re­gards qui ne trompent pas. Un res­pect mu­tuel et une proxi­mi­té ren­for­cée à chaque étape de la com­pé­ti­tion. Une force col­lec­tive qui fait qu’au­jourd’hui, et quelle que soit l’is­sue de la fi­nale, les Fran­çais ne rêvent plus de per­sonne d’autre pour conti­nuer à en­traî­ner cette nouvelle gé­né­ra­tion. Ce match-là, Des­champs l’a dé­jà ga­gné.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.