Pa­ris sans pi­tié avec les Verts (4-0)

Le mi­lieu de ter­rain ita­lien peut faire un bien fou au PSG de Tu­chel. Il l’a en­core prou­vé face à Saint-Etienne après plus d’un mois d’ab­sence.

Le Parisien (Oise) - - LA UNE - PAR RONAN FOLGOAS

DE RE­TOUR sur les ter­rains après cinq se­maines d’ar­rêt, Mar­co Ver­rat­ti res­semble en­core à un conva­les­cent que le PSG doit mé­na­ger avec la plus grande at­ten­tion. Car l’in­ter­na­tio­nal ita­lien n’est pas tout à fait un ex­bles­sé comme les autres. Il porte en ef­fet sur lui les stig­mates de deux in­ter­ven­tions chi­rur­gi­cales à deux ans d’in­ter­valle.

Deux ci­ca­trices sen­sibles au ni­veau des ad­duc­teurs opé­rés en mai der­nier et dans la ré­gion du pu­bis. Dans ce contexte, cha­cun de ses ef­forts et de ses in­ter­ven­tions ce ven­dre­di soir était guet­té par le staff pa­ri­sien avec un soup­çon d’ap­pré­hen­sion. « Je me suis sen­ti très bien, a as­su­ré le prin­ci­pal in­té­res­sé à l’is­sue du match. J’es­père que j’en ai fi­ni avec les pro­blèmes (phy­siques). On a at­ten­du que je sois à 100% pour revenir sur les ter­rains. L’ob­jec­tif, c’est de jouer le plus de matchs pos­sible cette sai­son ». Un pro­to­cole ga­gnant, au moins pour l’ins­tant.

Mi­lieu droit en pre­mière pé­riode, plus axial en­suite, Ver­rat­ti a ra­pi­de­ment prou­vé qu’il n’avait rien per­du de son ta­lent. C’est lui no­tam­ment qui dé­livre une mer­veille de passe pi­quée, du pied gauche, à des­ti­na­tion de Drax­ler pour l’ou­ver­ture du score (23e mi­nute). Seule ombre au ta­bleau, Ver­rat­ti a sem­blé par­fois à la peine dans les duels ou les re­plis dé­fen­sifs, sur­tout lors­qu’il fal­lait cou­rir après des Verts en sur­nombre lors du premier acte. Cette im­pres­sion mi­ti­gée s’est ré­équi­li­brée après la pause. Le PSG avait alors re­pris le contrôle des opé­ra­tions, Ver­rat­ti pou­vait res­pi­rer et re­mettre le pied sur le bal­lon. Sans for­cer son ta­lent.

Dé­sor­mais joueur his­to­rique du PSG, au club et ti­tu­laire de­puis 2012 (seul Thiago Sil­va peut en dire au­tant), Mar­co Ver­rat­ti pou­vait quit­ter en­suite la pe­louse sous l’ova­tion du Parc, rem­pla­cé par Nkun­ku (68e).

Une nou­velle me­sure de pré­cau­tion si­gnée du Dr Tu­chel qui in­duit aus­si un re­gret, voire une in­quié­tude : sus­pen­du suite à son car­ton rouge re­çu face au Real Ma­drid en mars der­nier, Mar­co Ver­rat­ti se­ra ab­sent mar­di soir à Li­ver­pool.

Au coeur d’un mi­lieu de ter­rain pa­ri­sien af­fai­bli à l’in­ter­sai­son, sa pré­sence n’au­rait pour­tant pas été de trop à An­field Road. «On se dé­place à Li­ver­pool après six vic­toires consé­cu­tives, on est confiant, ap­puiet-il. Mais ce qui nous at­tend mar­di est dif­fé­rent de tout ce qu’on a connu jus­qu’à main­te­nant.» Ce­la res­semble à un mes­sage d’aver­tis­se­ment.

« CE QUI NOUS AT­TEND MAR­DI (À LI­VER­POOL), C’EST DIF­FÉ­RENT » MAR­CO VER­RAT­TI

Parc des Princes (Pa­ris), hier soir. Sur cette ac­tion, Ver­rat­ti dé­livre une ma­gni­fique passe dé­ci­sive du pied gauche pour le premier but pa­ri­sien si­gné Drax­ler.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.