UN PLAN BÉ­TON POUR SE DÉ­TENDRE

Le Dock B vient d’ou­vrir à Pan­tin, sur les berges du ca­nal de l’Ourcq. Un goû­teux mé­lange de bonne chère, de dé­tente et de culture.

Le Parisien (Oise) - - HIPPISME - PAR BÉ­NÉ­DICTE AGOUDETSÉ

Près de l’Eglise de Pan­tin est né un es­pace qui pro­pose bonne chère éco­res­pon­sable, mu­sique sa­vou­reuse et de beaux ob­jets. Et ac­cueille ex­pos et dé­bats.

le der­nier en­droit où l’on sort à Pan­tin. On sa­vait de­puis plus d’un an que Cult­place, qui gère éga­le­ment à Pa­ris La Bel­le­vil­loise, La Pe­tite Halle de la Villette et La Ro­tonde de Sta­lin­grad mi­jo­tait le mys­té­rieux Dock B, un « lieu hy­bride » der­rière le Pé­riph. L’en­tre­prise a je­té son dé­vo­lu sur le rez-de-chaus­sée des dé­sor­mais bran­chés Ma­ga­sins gé­né­raux. Dans cet im­mense cube de bé­ton ex­ploi­té jus­qu’en 1990 tran­si­taient du no­tam­ment du grain, du char­bon ou du bois dé­po­sés par ca­mions et pé­niches.

Dès qu’on a su que l’en­droit ou­vrait mer­cre­di, on n’a fait ni une ni deux. On s’est aus­si­tôt trans­por­tés sur les rives du 9-3, pour voir de nos yeux le bé­bé. Notre pe­tit doigt nous avait dit qu’il ser­vi­rait un sa­vant mé­lange gus­ta­tif et cultu­rel.

Re­con­ver­ti de­puis 2016, après avoir sti­mu­lé la créa­ti­vi­té de graf­feurs, le bâ­ti­ment hé­berge une grosse agence de com­mu­ni­ca­tion et ac­cueille de grandes ventes so­li­daires au pro­fit de l’as­so­cia­tion Aides. Et dé­sor­mais ce « pe­tit » nou­veau, « zone de dé­char­ge­ment cultu­rel », s’amusent les res­pon­sables. Pro­duits du ter­roir éco­res­pon­sables En en­trant, on en prend plein les yeux. Les 1 200 m² sous une im­mense hau­teur de pla­fond ré­vèlent une ar­chi­tec­ture in­té­rieure ori­gi­nale, sur deux ni­veaux. Comme dans les autres spots de l’en­tre­prise, Re­naud Ba­rillet, le boss, a lais­sé par­ler son sens de la chine et de la dé­co. Ici de longues table en bois, une im­po­sante sculp­ture ma­rine. Une ca­bine an­tique pour hé­ber­ger tout le ta­lent d’un DJ et faire dan­ser les foules. Et un vaste es­pace pour ac­cueillir ex­pos, dis­cus­sions et dé­bats ci­toyens.

En mez­za­nine, le coin plus co­sy, des poufs, des so­fas, des fau­teuils de ci­né par­sèment l’es­pace. « On adore l’am­biance. C’est cha­leu­reux et la mu­sique est bonne », ap­pré­cie une voi­sine. C’est vrai que les oreilles sont éga­le­ment chou­chou­tées. « Nous met­tons en place une vraie pro­gram­ma­tion de qua­li­té », as­sure Re­naud Ba­rillet.

Mais celles qui exultent le plus, ce sont les pa­pilles. Trois comp­toirs des spé­cia­li­tés de pro­duits du ter­roir éco­res­pon­sables. De la bonne viande ra­cée, de goû­teux lé­gumes et des fruits de mer ve­nus de l’Ile de Ré. « La carte est va­riée et ori­gi­nale. On sent la qua­li­té », sa­live Da­vid, 32 ans.

On craque sur les huîtres, les coques avec des pâtes aux algues, la char­cu­te­rie, les fro­mages, le vin et… Le pain per­du. « A trois, on s’en est sor­tis pour 40 €. On n’y croyait pas », ra­conte Clé­men­tine, 35 ans. « Main­te­nant, on at­tend avec im­pa­tience les brunchs et l’ou­ver­ture de la salle de concerts au prin­temps », sou­rit-elle. Fran­che­ment, nous aus­si !

¥1, place de la Pointe, dans les Ma­ga­sins gé­né­raux de Pan­tin (93). Ou­vert le mar­di de 8 h 30 à 15 heures, du mer­cre­di au sa­me­di de 8 h 30 à mi­nuit et le di­manche de 10 à 19 heures. dockb­pan­tin.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.