Le­mar­de­ley, de­la fac aux tracts

Le Parisien (Paris) - - Politique - C. H.

( à droite), in­con­nues de son ar­ron­dis­se­ment. « Des ha­bi­tants sont par­fois in­ti­mi­dés par mon image d’uni­ver­si­taire. Quand ils se re­trouvent en face de moi, les idées re­çues tombent. Ils voient que je suis ac­ces­sible » , confie- t- elle, sa­tis­faite que, dé­sor­mais, les com­mer­çants la re­con­naissent. Croise- t- elle le maire, Jean Ti­be­ri ? « Nous nous sa­luons cour­toi­se­ment. Mais ça s’ar­rête là. Je ne peux pas en dire au­tant de son fils, Do­mi­nique » , lâche- t- elle. Si quelques mi­li­tants doutent de ses ca­pa­ci­tés à faire un bon maire, l’uni­ver­si­taire, elle, n’est pas im­pres­sion­née par la tâche. « En tant que pré­si­dente d’uni­ver­si­té, j’ai une ex­pé­rience as­sez proche de celle d’un maire d’ar­ron­dis­se­ment. Je gère un bud­get dix fois plus im­por­tant que ce­lui du Ve » , as­su­ret- elle. Si la vic­toire la conduit jus­qu’aux marches de la mai­rie, elle pro­met de ne pas re­non­cer à cette nou­velle vie : « Je dé­mis­sion­ne­rai de la pré­si­dence de la Sor­bon­neNou­velle, mais je conti­nue­rai à don­ner des cours de lit­té­ra­ture amé­ri­caine » , confie- t- elle.

Pa­ris ( Ve), le 6 jan­vier. Ma­rie- Ch­ris­tine Le­mar­de­ley ici avec Anne Hi­dal­go lors de l’inau­gu­ra­tion de son lo­cal de cam­pagne, pro­met de dé­mis­sion­ner de ses fonc­tions de pré­si­dente de la Sor­bonne- Nou­velle si elle est élue maire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.