Les­for­mu­les­qui­marchent

Le Parisien (Paris) - - Economie - A. R.

Le ta­bleau du tou­risme n’est pas to­ta­le­ment noir. Cer­tains ac­teurs tirent leur épingle du jeu. C’est le cas par exemple dans : nLes gîtes et chambres d’hôte. Avec 60 000 hé­ber­ge­ments et 47 000 pro­prié­taires ré­par­tis en France, les gîtes et chambres d’hôte ont le vent en poupe. « Nous avons réus­si en 2013, dans un contexte éco­no­mique plus que dif­fi­cile, à main­te­nir l’ac­ti­vi­té, et même dé­ga­ger 0,6 % de crois­sance en vo­lume d’af­faires, se ré­jouit Yan­nick Fas­saert, pré­sident de la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des gîtes de France. Le dé­but d’an­née s’an­nonce en­core meilleur, avec 2,23 % d’aug­men­ta­tion par rap­port à la même pé­riode l’an der­nier. » La clien­tèle, à 83 % fran­çaise, ap­pré­cie les pe­tits prix com­pa­rés à ceux de l’hô­tel­le­rie tra­di­tion­nelle. « Nous pro­fi­tons de cette ten­dance re­tour aux sources, à la sim­pli­ci­té et à l’ac­cueil plus hu­main qui marche bien au­près d’une clien­tèle fa­mi­liale » , ana­lyse Anne- Ca­the­rine Pe­chi­not, di­rec­trice des Gîtes de France. nLes sé­jours ul­tra- spé­cia­li­sés et sur me­sure. Le tour- opé­ra­teur Voya­geurs du monde — avec ses nom­breuses marques thé­ma­ti­sées ( Terres d’aven­ture, No­made aven­ture, Grand Nord Grand Large…) — est l’un de ceux qui pro­fite au mieux de l’en­goue­ment pour les sé­jours thé­ma­ti­sés et per­son­na­li­sés. Mal­gré leurs prix éle­vés, les trek­kings à l’au- tre bout du monde, les es­ca­pades fa­bri­quées se­lon les en­vies de cha­cun, et les cir­cuits en pe­tits groupes de pas­sion­nés de Voya­geurs du monde conti­nuent d’af­fi­cher des ré­sul­tats po­si­tifs mois après mois, à + 1,3 % sur le pre­mier se­mestre 2013 pour les der­niers chiffres dis­po­nibles. Moins connu, Sa­laün, pe­tit voya­giste spé­cia­li­sé dans les cir­cuits long- cour­riers à des­ti­na­tion des se­niors, très bien im­plan­té dans l’Ouest, a vu son chiffre d’af­faires pro­gres­ser de 9,95 % l’an der­nier. nLa lo­ca­tion entre par­ti­cu­liers. Un deux- pièces à Ber­lin ( Al­le­magne) loué pour 55 € la nuit ou un stu­dio « vue sur mer » à Mar­seille ( Bouches- du- Rhône) pour 57 € : Airbnb, le spé­cia­liste amé­ri­cain, et son prin­ci­pal concur­rent fran­çais Wim­du af­fichent des crois­sances ex­po­nen­tielles, jus­qu’à + 340 % de nui­tées ven­dues entre 2011 et 2012 pour Airbnb France ! nLes croi­sières. Mal­gré la ca­tas­trophe du « Cos­ta Con­cor­dia » , le tou­risme de croi­sière pour­suit son ex­pan­sion. Après avoir pro­gres­sé de 9 % en 2012, le sec­teur s’est of­fert une nou­velle hausse de 8 % du nombre de clients fran­çais en 2013, pour dé­pas­ser le de­mi- mil­lion, à 520 000 pas­sa­gers, at­ti­rés par des ta­rifs très agres­sifs per­mis par une ren­ta­bi­li­té ac­crue of­ferte par des pa­que­bots géants pou­vant ac­cueillir plus de 4 000 pas­sa­gers à la fois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.