Les­den­tistes boy­cottent les­gardes

Les

Le Parisien (Paris) - - Société -

den­tistes li­bé­raux montrent les dents. Leur prin­ci­pal syn­di­cat des den­tistes li­bé­raux a ap­pe­lé à boy­cot­ter les gardes de de­main. Mais la grève ne de­vrait avoir qu’un im­pact li­mi­té pour les pa­tients puisque la plu­part ignorent que les den­tistes as­surent des gardes et se tournent gé­né­ra­le­ment vers les ur­gences. « C’est aus­si le but de notre ac­tion » , dé­fend la pré­si­dente de la Con­fé­dé­ra­tion na­tio­nale des syn­di­cats den­taires ( CNSD), Ca­the­rine Mo­jaïs­ky. Par ailleurs, les pré­fec­tures for­mu­le­ront des « as­si­gna­tions » pour cer­ti­fier un ser­vice mi­ni­mum. D’autres den­tistes ont an­non­cé qu’ils fer­me­raient lun­di. Le cas de Vincent Lam­bert se­ra exa­mi­né le 6 fé­vrier par le Conseil d’Etat, a an­non­cé hier la haute ju­ri­dic­tion. Té­tra­plé­gique de 38 ans, il est dans un état vé­gé­ta­tif de­puis cinq ans. Son épouse a don­né son ac­cord à l’ar­rêt de nu­tri­tion ar­ti­fi­cielle, mais ses pa­rents ont contes­té cette dé­ci­sion. La pêche pro­fonde perd du ter­rain. Hier, la Sca­pêche ( In­ter­mar­ché), pre­mier ar­ma­teur fran­çais de pêche, a pris l’en­ga­ge­ment de ne plus al­ler au­de­là de 800 mde pro­fon­deur d’ici au dé­but de 2015. Une dé­ci­sion sa­luée par les ONG qui dé­noncent l’im­pact de cette pratique sur la bio­di­ver­si­té des océans. Un ni­veau éle­vé de ra­dio­ac­ti­vi­té a été dé­tec­té hier sur le site nu­cléaire de Sel­la­field ( Royaume- Uni), pro­vo­quant un mi­ni­mou­ve­ment de pa­nique. L’alerte avait été dé­clen­chée par la pré­sence de ra­don dans l’at­mo­sphère, un élé­ment ra­dio­ac­tif na­tu­rel. Grea­ter, le plus vieux fla­mant rose du monde s’est éteint à l’âge de 83 ans dans le zoo aus­tra­lien d’Adé­laïde. Il a dû être eu­tha­na­sié jeu­di. A l’état sau­vage, l’es­pé­rance de vie moyenne du vo­la­tile est de vingt- cinq ans. Tous les re­gards se tournent dé­sor­mais vers le vieil ami de Grea­ter, Chil­ly, un sexa­gé­naire dont on craint qu’il se laisse mou­rir de cha­grin. Ce­lui- ci va être pla­cé sous sur­veillance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.