Ovi­die émous­tille An­gou­lême

Fes­ti­val. La grand- mes­sede la BD ac­cueillait hier l’ex- star du­por­no. Ovi­die a sa­ge­ment­dé­di­ca­céun­re­cueil érotique àdes fans ra­vis et res­pec­tueux.

Le Parisien (Paris) - - Loisirs et Spectacles - AN­GOU­LÊME ( CHA­RENTE) De nos en­voyés spé­ciaux CH­RIS­TOPHE LEVENT

« Je suis cu­rieuse de voir ce que les gens at­tendent de moi. J’es­père qu’ils n’es­pèrent pas un strip… » Ovi­die, ex- por­no star, se li­vrait hier, au Fes­ti­val d’An­gou­lême, à l’une de ses pre­mières grandes séances de dé­di­caces de sa BD, « His­toires in­avouables » ( Del­court)*. Avec un mé­lange d’en­vie et de doute. Si­gné Jé­rôme d’Aviau pour les dessins, l’al­bum égrène en courtes his­toires quelques fan­tasmes in­so­lites, dans des scènes tout ce qu’il y a de plus hot et ex­pli­cites. Avec sou­vent un poil d’hu­mour.

Le nom d’Ovi­die, dont j’ai vu les films,

m’a at­ti­ré”

Lu­do­vic, 39 ans

A l’heure dite, ils sont dé­jà une bonne qua­ran­taine à faire la queue de­vant les stands, alors que la belle se fait at­tendre, re­te­nue par les jour­na­listes. Sans sur­prise, le pu­blic est es­sen­tiel­le­ment mas­cu­lin. Et pas com­plexé pour un sou. « Je l’ai ache­té à sa sor­tie en no­vembre. J’ai ai­mé le cô­té vé­cu des his­toires et le fait qu’il n’y ait au­cun ta­bou, com­mente Lu­do­vic, 39 ans. Je connais­sais le des­si­na­teur à cause d’une autre BD érotique… Mais bien sûr, le nom d’Ovi­die, dont j’ai vu les films, m’a aus­si at­ti­ré. » Entre- temps, celle- ci, jean, pe­tit pull sobre et noir, s’est ins­tal­lée.

Ma­rie- Laure, 29 ans, est par­mi les pre­mières à lui tendre son exem­plaire. « Oui, il m’ar­rive de lire des bandes des­si­nées éro­tiques. J’avais beau­coup ai­mé un re­cueil col­lec­tif qui s’ap­pelle Pre­mières Fois. Ce qui est in­té­res­sant ici, c’est qu’on peut fa­ci­le­ment s’ima­gi­ner dans la peau des per­son­nages. J’ai beau­coup ai­mé. »

A la table d’à cô­té, son co­au­teur Jé­rôme d’Aviau s’en donne à coeur joie et offre quelques dessins dé­di­ca­cés des plus hard, sexe mas­cu­lin ou fé­mi­nin au choix. Plus sobre, Ovi­die échange vo­lon­tiers quelques mots avec ses ad­mi­ra­teurs avant de pe­ser soi­gneu­se­ment ceux qu’elle écrit. Ve­nu de Stutt­gart, tom­bé amou­reux du fes­ti­val et d’ « His­toires in­avouables » — « c’est tel­le­ment rare de voir de l’hu­mour dans le genre érotique » — , Rai­ner, 52 ans, se ver­ra of­frir un char­mant « Je suis ra­vie que ces his­toires vous touchent et vous amusent. Mer­ci pour vos en­cou­ra­ge­ments. » Il re­part, comme les autres, ra­vi lui aus­si. De quoi sans doute ras­su­rer Ovi­die. Per­sonne ne lui en au­ra de­man­dé plus qu’à sa voi­sine de table qui dé­di­ca­çait… une sé­rie pour en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.