LaMa­de­lei­neen­pé­ril ?

La­res­tau­ra­tion­del’église, chef- d’oeu­vre­de­sty­lean­ti­que­pour­raît­coû­ter20M€

Le Parisien (Paris) - - Paris - PHI­LIPPE BAVEREL

Com­bien coû­te­rait la res­tau­ra­tion de la Ma­de­leine, chef- d’oeuvre de style an­tique construit sous LouisP­hi­lippe, inau­gu­ré en 1842 et ac­tuel­le­ment en pi­teux état ? « En­vi­ron 20 M€ » , es­time Da­nièle Pour­taud ( PS), ad­jointe au maire de Pa­ris char­gée du pa­tri­moine. Tout en pré­ci­sant que « la mu­ni­ci­pa­li­té a re­fait la toi­ture au cours des an­nées 2000et que l’ur­gence au­jourd’hui, c’est la cor­niche du pé­ri­style est » , l’élue re­con­naît qu’au­cun chan­tier de res­tau­ra­tion de cette église n’est pré­vu au bud­get 2014. « Il fau­dra pro­gram­mer ces tra­vaux, en fai­sant aus­si ap­pel au mé­cé­nat » , pour­sui­telle.

Le mé­cé­nat ? Pré­sident du co­mi­té Ma­de­leine, as­so­cia­tion re­grou­pant une quin­zaine de com­mer­çants de la place, Ra­mon Mac- Cro­hon n’en dis­con­vient pas : « Nous avons dé­jà fi­nan­cé l’illu­mi­na­tion de Noël de l’église à hau­teur de 50 000 € » . A l’unis­son avec Jean­Da­vid Blanc, en­tre­pre­neur du nu­mé­rique, ha­bi­tant de la place et pré­sident de l’as­so­cia­tion Ma­de­leine 2.0 re­gou­pant ri­ve­rain­set com­mer­çants : « Nous pré­sen­te­rons en fé­vrier à la mai­rie une opé­ra­tion des­ti­née à re­cueillir les dons d’en­tre­prises pri­vées mais aus­si de par­ti­cu­liers pour ai­der les pou­voirs pu­blics à fi­nan­cer la res­tau­ra­tion de la Ma­de­leine » . Sou­cieux de « créer une dy­na­mique pour qu’un maxi­mum de per­sonnes pri­vées ou mo­rales puissent con­tri­buer à la ré­no­va­tion de l’église » , le cu­ré de la Ma­de­leine, Bru­no Ho­raist, ne dit pas autre chose. Et rap­pelle que « c’est l’as­so­cia­tion pa­rois­siale Ma­de­leine ac­ces­si­bi­li­té qui a ré­glé il y a trois ans la fac­ture de l’ins­tal­la­tion d’un as­cen­seur qui s’éle­vait à 300 000 € » .

nUn

écha­fau­dage dé­fi­gure la double co­lon­nade

Po­sée sur un socle mo­nu­men­tal à la fa­çon d’un temple grec, l’église de la Ma­de­leine, clas­sée mo­nu­ment his­to­rique et très fré­quen­tée par les tou­ristes, fait au­jourd’hui grise mine. A peine gra­vi le grand es­ca­lier, le vi­si­teur doit pas­ser sous un écha­fau­dage qui dé­fi­gure la double co­lon­nade de la fa­çade. Ins­tal­lée à titre tem­po­raire en… 1998 pour sou­te­nir le lin­teau en pierre très fis­su­ré ( par­tie su­pé­rieure du por­tail dé­sor­mais mas­quée par un plan­cher en contre­pla­qué), cette im­po­sante struc­ture mé­tal­lique « donne l’im­pres­sion qu’on entre dans une sta­tion de mé­tro » , se dé­sole le père Bru­no Ho­raist.

A l’in­té­rieur, la si­tua­tion n’est guère plus re­lui­sante puisque les trois cou­poles de la nef ain­si que la par­tie cen­trale de la pre­mière tra­vée, éga­le­ment fis­su­rées, sont pro­té­gées, « de­puis une ving­taine d’an­nées » se­lon le cu­ré, par des fi­lets des­ti­nés à re­te­nir les élé­ments de stuc qui tombent pé­rio­di­que­ment du dé­cor. Mais le plus pré­oc­cu­pant est l’état du pé­ri­style, à savoir cette re­mar­quable co­lon­nade qui fait le tour de l’église, oeuvre de l’ar­chi­tecte Pierre Vi­gnon. « De­puis quinze ans, toutes les voûtes du por­tique sont re­cou­vertes pas des fi­lets car des élé­ments du pla­fond me­nacent de tom­ber » , constate Bru­no Ho­raist. C’est si vrai que du cô­té est, un gros mor­ceau de pierre est pris dans le fi­let, vi­si­ble­ment dé­for­mé par le poids.

Certes, la moi­tié de la frise du por­tique ouest a été dé­ca­pée et res­tau­rée il y a une di­zaine d’an­nées mais la seule in­di­ca­tion de la lon­gueur ( 108 m) et de la lar­geur ( 43 m) de l’édi­fice donne une idée de l’am­pleur du tra­vail qui reste à ac­com­plir…

( LP/ P. B.)

Place de la Ma­de­leine ( VIIIe). « De­puis quinze ans, toutes les voûtes du por­tique sont re­cou­vertes pas des fi­lets car des élé­ments du pla­fond me­nacent de tom­ber » , constate le père Bru­no Ho­raist.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.