Quan­dur­bain­ri­mea­vec­pré­ser­va­tion

Le Parisien (Paris) - - lle-de-France - C. CH.

Avec 20 % de son ter­ri­toire ur­ba­ni­sé, 966 ha­bi­tants/ km2 et 940 ha d’es­paces ru­raux gri­gno­tés chaque an­née par l’ur­ba­ni­sa­tion ( soit l’équi­valent de la su­per­fi­cie de Pa­ris tous les onze ans), la ré­gion pa­ri­sienne ne fait pas fran­che­ment office de ré­serve na­tu­relle.

Pour­tant, la ca­pi­tale et la pe­tite cou­ronne n’ont pas à rou­gir en ma­tière de bio­di­ver­si­té. « Quelques es­pèces se portent même très bien en ville, sou­ligne Maxime Zuc­ca, co­or­di­na­teur du diag­nos­tic de Na­tu­re­pa­rif. La fouine par exemple, qu’on trouve beau­coup à Pa­ris, le fau­con pé­le­rin, au­tre­fois ni­ché dans les fa­laises et qui s’est spé­cia­li­sé dans le bâ­ti, et les abeilles. Ce qui n’est pas éton­nant : elles sont plus pré­ser­vées des pes­ti­cides, et elles trouvent des fleurs par­tout, car plein de monde ac­croche des jar­di­nières à ses fe­nêtres, et il y a aus­si les parcs mu­ni­ci- paux. » Cer­taines com­munes, comme Fon­te­nay- sous- Bois ( Val- deMarne), prennent le par­ti d’ou­vrir des parcs un peu en friche, comme ce­lui des Car­rières, ré­cem­ment . « Les friches en ville n’ont pas bonne image car elles font aban­don­nées, concède Maxime Zuc­ca. Mais elles sont très im­por­tantes pour des es­pèces comme le re­nard, le hé­ris­son, mais aus­si des plantes où elles dis­posent de zone de quié­tude. »

Et mal­gré le mil­lion d’ha­bi­tants sup­plé­men­taires at­ten­du d’ici 2030, Na­tu­re­pa­rif ne se veut pas alar­miste. « Sur des pro­jets comme l’amé­na­ge­ment de Sa­clay ( Es­sonne), on ré­flé­chit en amont à conci­lier les construc­tions avec la pré­ser­va­tion de la bio­di­ver­si­té, se fé­li­cite la pré­sident de l’agence ré­gio­nale, Li­liane Pays. Je pense que c’est le fruit de nos ef­forts. »

Pa­ris ( XIIIe). La co­ha­bi­ta­tion entre ver­dure et im­meubles est par­fois pos­sible ( ici, aux jar­dins des Grands Mou­lins).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.