Mé­tro, scène ré­ser­vée

Le Parisien (Paris) - - Transports - RO­MAIN DUC­H­TEAU

ans notre quo­ti­dien ryth­mé comme une hor­loge, les im­pon­dé­rables de­viennent rares. Mais quand celles- ci in­ter­viennent, elles peuvent re­vê­tir un as­pect in­at­ten­du et, par­fois, ré­jouis­sant. 19 heures, ligne 8. Alors que je m’ap­prê­tais comme tous les jours à prendre le mé­tro dans une am­biance feu­trée, avec mon casque sur les oreilles et des mé­lo­dies en boucle comme seules so­no­ri­tés au­dibles, j’ai eu la chance de me re­trou­ver au coeur d’un voyage ani­mé. Lorsque le mé­tro s’ar­rête à la sta­tion In­va­lides, deux hommes pé­nètrent dans mon wa­gon, mu­nis d’un lec­teur CD vin­tage et de leurs voix comme ac­ces­soires d’am­biance. Quelques se­condes de pré­pa­ra­tion mi­nu­tieuse et le show peut com­men­cer. In­tri­gué par l’at­mo­sphère dé­to­nante, je prends la peine d’écou­ter ces voya­geurs, ar­tistes im­pro­vi­sés. En por­tu­gais, les deux aco­lytes se mettent à rap­per. En­tonnent les vers, en­chaînent les rimes et réa­lisent même quelques pas de danse sou­te­nus par une mé­lo­die sac­ca­dée. Tous en­chan­tés par ce spec­tacle im­promp­tu, les autres pas­sa­gers et moi- même ap­plau­dis­sons à l’unis­son les stars éphé­mères. Quelques mi­nutes plus tard, ils quittent la scène, le sentiment du de­voir ac­com­pli. Et n’ou­blient pas de re­mer­cier leur pu­blic, ra­vi de cette ex­pé­di­tion en­ivrante.

D

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.