Thor­ganAi­me­fre­vient

Lun­diàVin­cennes. S’il court sa vraie va­leur, THORGANAIMEF­dé­tient une chance de­pas­ser le po­teauen­tête. Et cette fois, il évo­lue dé­fer­ré des­pos­té­rieurs.

Le Parisien (Paris) - - Sport Hippique - LIO­NEL STIE­VEN

En théo­rie, THOR­GAN AIMEF dé­tient une pre­mière chance et peut four­nir le lau­réat de la course, d’au­tant qu’il se­ra dé­fer­ré des pos­té­rieurs. A ce titre, il mé­rite le rang de fa­vo­ri et peut même s’im­po­ser. En re­vanche, si l’on se ré­fère à ses deux der­nières sor­ties, où il est par­ti très joué, on peut lé­gi­ti­me­ment avoir quelques doutes. nJOKER amu­sant. STURSK, un autre pa­ri Re­pé­ré à plu­sieurs re­prises, JO­KER STURSK se­ra confié cette fois à Pierre Le­vesque et se pré­sen­te­ra pieds nus. Ce trot­teur suédois n’a pas en­core réus­si à conclure sur un po­dium de­puis qu’il est en France, mais il ti­re­ra son épingle du jeu le jour où il bé­né­fi­cie­ra d’un par­cours sur me­sure. Peut- être dès de­main… nTRUT DU BOU­LAY, la prime à la ré­gu­la­ri­té. Pour tou­cher aux courses, il n’est pas tou­jours né­ces­saire de trou­ver le ga­gnant, mais mieux vaut être convain­cu de sa base, no­tam­ment dans les jeux com­bi­nés avec champ ré­duit. Un concur­rent comme TRUT DU BOU­LAY, par exemple, ap­porte quelques ga­ran­ties puis­qu’il conclut pra­ti­que­ment tou­jours dans les quatre pre­miers, sans par­ve­nir à s’im­po­ser, pour le plus grand bon­heur des ama­teurs de Mul­ti ou de quar­té. Dé­fer­ré des quatre pieds et à l’aise sur la grande piste, il n’y a pas de rai­son de ne pas lui faire confiance. nTINO LA RAVELLE pour l’en­ga­ge­ment. La qua­li­té de l’en­ga­ge­ment de TI­NO LA RAVELLE oblige à faire cas de ses chances, sans tou­te­fois s’em­bal­ler outre me­sure. Une place n’au­rait en tout cas rien de sur­pre­nant. TSU­NA­MI a aus­si son mot à dire. Il reste sur un suc­cès à Ca­bourg mais n’a pas été re­vu de­puis plu­sieurs se­maines. A no­ter que son ha­bile en­traî­neur, Sé­bas­tien Gua­ra­to, le dé­ferre des quatre pieds. nTOO MUCH BLUE et quelques autres. As­so­cié à Jean- Mi­chel Ba­zire, TOO MUCH BLUE de­vrait re­cueillir quelques suf­frages. Le trot­teur a tou­te­fois dé­jà dé­mon­tré qu’il avait une cer­taine qua­li­té, se mon­trant com­pé­ti­tif au ni­veau des quin­tés. Il consti­tue un out­si­der tout à fait va­lable même si sa cote se­ra sû­re­ment peu spé­cu­la­tive avec JMB aux com­mandes. TWIGS TAR­ZAN s’est im­po­sé sur ce tra­cé l’an­née der­nière à pa­reille époque. Il ne fait pro­ba­ble­ment pas le dé­pla­ce­ment de Suède par ha­sard. Il mé­rite aus­si une note de mé­fiance, sur­tout dans une course où les pos­si­bi­li­tés sont nom­breuses. TOM RUSH s’élan­ce­ra avec la confiance de son en­traî­neur, Mi­chel Do­nio. Son élève a prou­vé qu’il était en forme mais ne s’est pas dis­tin­gué à Vin­cennes de­puis un mo­ment. En­fin, notre coup de fo­lie, TÉ­SA­CO DU PONT, com­plé­te­ra une sé­lec­tion où d’autres concur­rents au­raient pu fi­gu­rer.

( Scoop­dy­ga/ Valle Mor­gane.)

Vin­cennes, le 30 no­vembre 2013. THOR­GAN AIMEF s’est mis en évi­dence en dé­but de mee­ting en se clas­sant deuxième du Prix de Saint- Georges- de- Di­donne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.