Ch­ris­to­phePieuxs­ta­tu­fié

Le Parisien (Paris) - - Sport Hippique - GENT­LE­MAN

près Lan­fran­co Det­to­ri à As­cot ( An­gle­terre), Ch­ris­tophe Pieux va de­ve­nir au­jourd’hui le deuxième jo­ckey à avoir sa sta­tue sur un hip­po­drome. : « Il n’y avait pas mieux pour im­mor­ta­li­ser le phé­no­mène Pieux qu’une sta­tue, es­time Thier­ry Gi­let, le tré­so­rier de l’As­so­cia­tion des jockeys à l’ori­gine de cette ini­tia­tive. Il a fal­lu trou­ver les fonds. Le monde hip­pique et le pu­blic se sont mo­bi­li­sés. Soixante- dix noms de gé­né­reux do­na­teurs se­ront gra­vés sur la stèle. Nous at­ten­dons en­core des dons, comme ce­lui pro­mis du PMU. » Le vain­queur de quinze Cra­vaches d’or au­rait eu sa place à Au­teuil au­près d’AL CA­PONE. Mais le Béarn était tout au­tant in­di­qué : « C’est sym­pa­thique et émou­vant re­con­naît le jeune re­trai­té. Une sta­tue à Pau, c’est tout un sym­bole. J’y ai pas­sé les deux tiers de ma car­rière. Le 2 fé­vrier 1997, j’ai rem­por­té cinq courses dont le Grand Steeple avec OR JACK, mon che­val de coeur, et le Grand Cross, avec LINE LAWYER. Je ne garde que des bons sou­ve­nirs de cette ré­gion. » Le pré­sident JeanLouis Four­sans- Bour­dette se frotte les mains avant cette jour­née sur son hip­po­drome : « Une réunion à évé­ne­ment at­tire en­vi­ron 6 000 per­sonnes. Nous en at­ten­dons au­tant, si­non plus, au­jourd’hui. Le pu­blic ré­serve à coup sûr une ova­tion à son idole. »

A

( Scoop­dy­ga/ Laurent Dy­ga.)

C’est ce cli­ché de Ch­ris­tophe Pieux qui a été pris comme mo­dèle pour la sta­tue du jo­ckey.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.