En­cam­pa­gneàCau­de­bec

Le Parisien (Paris) - - Mon dimanche - V. MD

e ma­tin, sur le mar­ché de la place Jean- Jau­rès à Caudebec- lès- El­beuf, Alexandre Piel dis­tri­bue­ra des tracts aux cô­tés de son men­tor en po­li­tique, la tête de liste so­cia­liste Laurent Bon­na­terre. Il si­gne­ra sans doute une poi­gnée d’au­to­graphes. « De­puis que je suis Mis­ter Uni­vers, les gens me re­con­naissent. Sur le par­king du Le­clerc, ils m’in­ter­pellent : On vous a dé­jà vu quelque part. » Entre deux étals, il croi­se­ra le maire di­vers gauche de­puis 1995, Noël Ca­ru, can­di­dat à sa propre suc­ces­sion. L’édile est « scan­da­li­sé » par l’at­ti­tude de son ex- al­lié de­ve­nu ri­val Laurent Bon­na­terre, qui « fait du buzz sur le dos de ce pauvre Piel » . « Il le flingue en l’ex­hi­bant, ça booste sa cam­pagne au ni­veau du poids, mais c’est tout » , iro­nise- t- il. Au comp­toir du Grand Che­lem, un client est du­bi­ta­tif. « Si c’est pour faire ta­pis­se­rie… Mais bon, faut voir ce qu’il a dans la tête » , lâche le re­trai­té, guère im­pres­sion­né par « la gon­flette » . Le bo­dy­buil­deur, lui, laisse par­ler… Sur son bi­ceps, le mes­sage du ta­touage est clair : « OGCJM » , com­pre­nez « Only God Can Judge Me » ( « seul Dieu peut me ju­ger » ) .

C

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.