La­re­nais­sance d’un­jar­dinàVer­sailles

Amé­na­ge­ment. Pour­la­pre­miè­re­foi­sau­châ­teau­deVer­sailles, on­re­crée un­bos­quet, avec­des­bas­sin­se­tu­neim­men­ses­culp­tu­re­con­tem­po­raine.

Le Parisien (Paris) - - Mon dimanche - YVES JAEGLÉ

On pa­tauge dans la ga­doue. L’an­cien Théâtre d’Eau de Louis XIV, ça ? Un ter­rain vague au­jourd’hui, cer­né de ba­ra­que­ments de chan­tier, un rec­tangle boueux ne res­sem­blant à rien, sur­tout par un temps gla­cial d’hi­ver. L’un des bos­quets pré­fé­rés du RoiSo­leil était à l’aban­don de­puis des lustres, fer­mé au pu­blic. On le sait peu, mais à Ver­sailles, au fil des siècles, des tem­pêtes et de l’usure du temps, des sculp­tures ont été dé­truites, des mor­ceaux de jar­din anéan­tis. Le bos­quet du Théâtre d’Eau, fer­mé de­puis près de vingt- cinq ans, la­mi­né par la tem­pête de 1999 qui a mis à terre 325 arbres, ser­vait de lo­cal tech­nique pour en­tre­po­ser du ma­té­riel. In­vi­sible dans l’im­mense la­by­rinthe vert ima­gi­né au XVIIe siècle par André Le Nôtre, le jar­di­nier du roi.

Un bos­quet qui va re­naître ces pro­chains mois. Un concours a été rem­por­té par Jean- Mi­chel Otho­niel, star de l’art contem­po­rain, dont la ré­tros­pec­tive à Beau­bourg a été un suc­cès po­pu­laire en 2011, et le pay­sa­giste Louis Be­nech, qui a oeu­vré dans les jar­dins de l’Ely­sée et du Quai d’Or­say. Le seul, ce mar­di, à être chaus­sé d’énormes bottes en caout­chouc, comme un pê­cheur à la mouche. Le jar­di­nier s’avance au mi­lieu de la terre mouillée par les pluies in­ces­santes comme s’il ma­laxait de l’or : « Quand on creuse, c’est de la glaise Le Nôtre, une ex­pé­rience que l’on ne peut vivre qu’ici » , s’exalte- t- il.

C’est la pre­mière fois de­puis le XIXe siècle que le châ­teau de Ver­sailles re­crée en­tiè­re­ment un bos­quet, avec de nou­veaux bas­sins, une île et une pres­qu’île, qui ac­cueille­ront les fon­taines- sculp­tures de Jean- Mi­chel Otho­niel, dont l’eau de­vrait jaillir à l’au­tomne pro­chain au plus tard. Dès cet été, les vi­si­teurs les aper­ce­vront, ins­tal­lées peu à peu, à me­sure que les bas­sins se­ront amé­na­gés. Otho­niel, 45 ans, phy­sique de Pe­ter Pan, qui a no­tam­ment dé­co­ré l’une des en­trées de la sta­tion de mé­tro du Pa­laisRoyal, a conçu un en­semble com­po­sé de 2 000 perles de verre re­cou­vertes de feuilles d’or, dont les pre­mières viennent d’ar­ri­ver à Ver­sailles, dans un ate­lier ins­tal­lé dans une aile Feuillet, le grand cho­ré­graphe de du châ­teau. Louis XIV. Il n’en existe que trois

Cette suite d’ara­besques sculp­tées, exem­plaires au monde. Comme un l’ar­tiste en a pui­sé étu­diant, j’y suis l ’ i dée dans de al­lé tous les jours vieux gri­moires : pour re­co­pier ses « J’ai beau­coup lu dessins. Cette ré­él e s é c r i t s d e cri­ture de fi­gures Louis XIV, le roi de danse dans une dan­seur, pour ess­culp­tu­rem’a pa­ru sayer de com­pre­né­vi­dente. On au­ra dre com­ment il viJean- Mi­chel Otho­niel l’im­pres­sion que vait et mar­chait dans ses jar­dins. Je les sculp­tures flottent sur l’eau. » vou­lais re­trou­ver cet es­prit de fête et Be­nech et Otho­niel vont tra­vailler d’en­fance. A Bos­ton où je tra­vaillais, avec les fon­tai­niers de Ver­sailles, j’ai trou­vé un livre de Raoul- Au­ger dans le res­pect de la tra­di­tion. Au

On au­ra l’im­pres­sion que

les sculp­tures flottent sur l’eau”

châ­teau, l’art contem­po­rain com­mence à faire par­tie des meubles, de­puis l’ex­po­si­tion Jeff Koons en 2008, et de nom­breuses autres de­puis. Mais c’est la pre­mière fois qu’une oeuvre contem­po­raine, en­tiè­re­ment fi­nan­cée par un mé­cène pri­vé étran­ger, va être ins­tal­lée pour res­ter. Au XIXe siècle, cet en­droit ga­zon­né avait été sur­nom­mé le bos­quet des Nour­rices, car les bonnes d’en­fants s’y don­naient ren­dez- vous. A Beau­bourg, les en­fants aus­si avaient ado­ré les coeurs de verre d’Otho­niel. Ver­sailles s’offre un coup de jeune.

Ver­sailles, mar­di. L’ar­tiste Jean- Mi­chel Otho­niel a conçu un en­semble com­po­sé de 2 000 perles de verre re­cou­vertes de feuilles d’or qui se­ra ins­tal­lé au coeur du bos­quet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.