GuyMon­ta­gné­di­mi­nué­mai­so­va­tion­né

Le Parisien (Paris) - - Mon dimanche - UZEL ( CÔTES- D’AR­MOR) De notre cor­res­pon­dant YVES POUCHARD

uy Montagné était bien sur scène ven­dre­di soir à Uzel ( Côtes- d’Ar­mor), comme il l’avait pro­mis, mal­gré la pa­ra­ly­sie su­bite du cô­té gauche du vi­sage sur­ve­nue une semaine au­pa­ra­vant. A l’ori­gine de l’ac­ci­dent, le vol, dans la nuit du 21 au 22 jan­vier, de la re­cette des ré­ser­va­tions du spec­tacle à l’Office de tou­risme de Mu­zillac ( Mor­bi­han) où l’hu­mo­riste, pro­duc­teur de ses propres shows, jouait jus­te­ment hier soir. « J’ai ten­té d’avoir des ex­pli­ca­tions et je me suis re­trou­vé face à des gens hau­tains se ré­fu­giant dans le fait que leur res­pon­sa­bi­li­té n’était pas en­ga­gée dans le contrat de lo­ca­tion de la salle » , dé­plore le co­mique. « Qu’ils ne dis­posent ni d’un coffre- fort ni d’un sys­tème de sur­veillance pour l’ar­gent des autres, c’est leur droit.

GQue je joue à perte pour res­pec­ter mon en­ga­ge­ment vis à vis du pu­blic, c’est mon pro­blème! De là à n’avoir au­cun sem­blant de com­pas­sion... »

Je suis juste un clown qui a du mal à mettre son bras dans la manche”

En ré­ac­tion émo­tion­nelle à cet in­ci­dent, Guy Montagné a dé­ve­lop­pé un vi­rus de l’her­pès qui lui a blo­qué le 7e nerf fa­cial. Les ha­bi­tants de Mu­zillac ont eu une at­ti­tude so­li­daire : à l’ap­pel de l’hu­mo­riste, la qua­si to­ta­li­té des per­sonnes ayant ré­ser­vé par chèque a ac­cep­té d’en li­bel­ler un nou­veau. Et l’ac­cueil re­çu dès ven­dre­di à Uzel a ré­con­for­té l’ar­tiste: le maire de la com­mune est pas­sé lors de la ré­pé­ti­tion s’en­qué­rir de sa san­té et as­sis­tait le soir à la re­pré­sen­ta­tion. Un show un rien cham­bou­lé. D’abord, Syl­vie Ra­bou­tet, la co­mé­dienne et com­pagne qui joue avec lui ces « His­toires drôles pour couples » , a ex­pli­qué la si­tua­tion. Puis, sous les ovations, Montagné a dit un texte spé­cia­le­ment écrit. Et le show s’est fait dans l’hi­la­ri­té gé­né­rale. « Mon mé­tier, c’est de ren­con­trer le pu­blic. Il y a quel­qu’un de for­mi­dable qui a tra­ver­sé la Manche sans bras ni jambes, lui c’est un hé­ros, moi, juste un clown qui a du mal à mettre son bras dans la manche. »

Lun­di, Guy Montagné su­bi­ra une IRM à la Pi­tié- Sal­pê­trière de Pa­ris pour lan­cer une ré­pa­ra­tion très longue, mais sans an­nu­ler ses spec­tacles pré­vus.

Uzel ( Côtes- d’Ar­mor), ven­dre­di soir. Sur scène avec sa com­pagne, Syl­vie Ra­bou­tet, l’hu­mo­riste Guy Montagné avait pré­pa­ré un texte pour ex­pli­quer son état.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.