Mis­ter Uni­vers, fu­tur ad­joint au maire ?

Aprè­sa­voir­rem­por­té­le­ti­tre­le­plus­pres­ti­gieux­du­cul­tu­risme, Alexan­drePiel­veut­cet­te­fois conqué­ri­ra­vec­se­sa­mis­duPS­la­mai­rie­deCau­de­bec- lès- El­beuf, enNor­man­die.

Le Parisien (Paris) - - La Une - CAUDEBEC- LÈS- EL­BEUF ( SEINE- MA­RI­TIME) ( De notre en­voyé spé­cial) VINCENT MONGAILLARD

dans les bou­quins que le ti­tu­laire d’un CAP de car­ros­sier peintre, fâ­ché avec les études, a pris goût au mi­li­tan­tisme. « Quand j’ouvre un livre, je m’en­dors » , sou­rit- il. Non, c’est plu­tôt en re­gar­dant « la té­lé » . « J’adore tous les dé­bats, en par­ti­cu­lier ceux à l’As­sem­blée le mer­cre­di » , s’en­thou­siasme Mus­clor, comme le sur­nomment ses col­lègues. Son mo­dèle en po­li­tique s’ap­pelle Jos­pin. En cultu­risme, c’est Sch­war­ze­neg­ger, « un mythe » maintes fois Mis­ter Uni­vers qui s’af­fi­chait gran­deur na­ture sur la porte de sa chambre d’ado. L’aven­ture des mu­ni­ci­pales, il la voit « comme une com­pé­ti­tion » . « Si je perds, la fier­té en pren­dra un coup » , trem­blote- t- il. En cas de vic­toire, il in­té­gre­ra le conseil mu­ni­ci­pal et s’em­pa­re­ra de « ce que lui don­ne­ra Laurent » . L’em­ployé de mai­rie au ser­vice de la voi­rie de Saint- Etienne- du- 1974. Nais­sance, le 6 août, à Mont- Saint- Ai­gnan ( Seine- Ma­ri­time). 1988. S’ins­crit dans un club de boxe. 1991. Pre­mières séances de mus­cu­la­tion 1995. Agent mu­ni­ci­pal af­fec­té au ser­vice voi­rie de Saint- Etienne- du- Rou­vray ( Seine- Ma­ri­time). 1998. Cham­pion de France de bo­dy­buil­ding. 2002. Son fils Lo­ren­zo voit le jour. 2009. S’en­carte au Par­ti so­cia­liste. 2011- 2012. Membre du ser­vice d’ordre du PS lors de la cam­pagne pré­si­den­tielle. 2013. Sa­cré cham­pion du monde de bo­dy­buil­ding en juin à Chypre puis Mis­ter Uni­vers en no­vembre à Ham­bourg dans la ca­té­go­rie moins de 80 kg. 2014. Fi­gure en 17e place sur la liste d’op­po­si­tion

so­cia­liste à Caudebec- lès- El­beuf Rou­vray, pro du mar­teau- pi­queur et de la pose d’égouts, s’at­ta­que­rait vo­lon­tiers « aux nids de poules » .

Sur les po­diums, tan­né de « crème ita­lienne Pa­nat­ta » qui fait briller les corps, l’ac­cro aux hal­tères, qui se « re­garde sou­vent dans la glace » , a jus­qu’à pré­sent tou­jours ga­gné. C’est la boxe qui l’a conduit, ado, au dé­ve­lop­pé cou­ché. « J’étais tout sec, un poids plume dans les moins de 58 kg. Pour pas­ser en mi- lourd, fal­lait que je prenne du vo­lume. Je suis alors ren­tré dans une salle de mus­cu et n’en suis plus res­sor­ti. C’est comme une drogue. Mal­gré les souf­frances, on ne s’ar­rête ja­mais car on a du mal à ima­gi­ner d’être moins bien après » , confie l’ex- fluet d’ 1,78 m.

nDix

blancs d’oeufs le ma­tin, deux pou­lets le soir

Il jure qu’en ma­tière de do­pants, il ne touche à « rien du tout » et qu’il ne doit ses « fes­siers striés » et ses pec­to­raux de Ram­bo qu’aux six à dix tonnes de fonte sou­le­vées quo­ti­dien­ne­ment. En re­vanche, il car­bure à dix blancs d’oeufs brouillés au pe­tit dé­jeu­ner et aux sha­kers de com­plé­ments ali­men­taires, « su­per- bons » . Sa col­lec­tion de sacres in­ter­na­tio­naux ne l’a pas en­ri­chi. « Mis­ter Uni­vers, c’est le pres­tige, on ne re­çoit pas de chèque » , pré­vien­til. Sa pas­sion « mé­ta­mor­pho­sante » lui « coûte des RTT et du fric » , une par­tie de son sa­laire de 1 700 €. De­puis un an, il est spon­so­ri­sé par le res­tau­rant Au pou­let grillé de Caudebec- lès- El­beuf, qui lui four­nit chaque jour deux pou­lets, en­glou­tis au dî­ner. Soit, à 10 € le gal­li­na­cé, une éco­no­mie men­suelle de 600 € ! Ce Mis­ter Uni­vers aux faux airs de Mon­sieur Propre am­bi­tionne seule­ment de prou­ver que « les cultu­ristes ne sont pas des écer­ve­lés » . « J’ai tou­jours be­soin d’un dé­fi si­non j’ai l’im­pres­sion de m’en­nuyer » , souffle- t- il.

( LP/ Ar­naud Du­mon­tier.)

Alexandre Piel fi­gure en 17e po­si­tion sur la liste d’op­po­si­tion ( PS) me­née par Laurent Bon­na­terre à Caudebec- lès- El­beuf.

( J. Dres­cher.)

Ham­bourg ( Al­le­magne). En no­vembre 2013, Alexandre Piel de­vient Mis­ter Uni­vers dans la ca­té­go­rie moins de 80 kg.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.