« Il­fau­tu­ne­loi­con­tre­les­trom­pe­ries­surIn­ter­net »

Ro­bertRo­che­fort, dé­pu­té eu­ro­péen­duMoDem, dé­voile son­rap­port qui se­ra­dé­bat­tu au­jourd’hui àS­tras­bourg. Ob­jec­tif : lé­gi­fé­rer contrer les mé­thodes com­mer­ciales trom­peu­ses­duNet.

Le Parisien (Paris) - - Economie - Pro­pos recueillis par BÉRANGÈRE LEPETIT

Le rap­port de Ro­bert Ro­che­fort, dé­pu­té eu­ro­péen MoDem et an­cien pré­sident du Centre de re­cherche pour l’étude et l’ob­ser­va­tion des condi­tions de vie ( Cré­doc), se­ra dé­bat­tu au­jourd’hui au Par­le­ment eu­ro­péen, à Stras­bourg, avant de faire l’ob­jet d’un vote de­main. L’élu y dé­nonce les pra­tiques com­mer­ciales dé­loyales qui se dé­ve­loppent sur le Web et donne les pistes pour les contrer. Quelles sont ces pra­tiques sur le Net que vous dé­non­cez ? RO­BERT RO­CHE­FORT. Elles sont nom­breuses et per­ni­cieuses. Chaque consom­ma­teur, au quo­ti­dien, est sol­li­ci­té par ces offres men­son­gères dans les e- mails qu’il re­çoit. De faux com­pa­ra­teurs de pro­duits, des en­tre­prises qui se re­ven­diquent in­dé­pen­dantes alors qu’elles tra­vaillent en ré­seau, des avis de con­som­ma­teurs sous le nom de Ca­the­rine Du­pond qui sont en fait ré­di­gés de toutes pièces par les en­tre­prises, ou en­core des so­cié­tés qui pré­tendent avoir si­gné des codes de conduite, des chartes qui n’ont rien d’of­fi­ciel. Je parle aus­si des al­lé­ga­tions en­vi­ron­ne­men­tales trom­peuses qui pré­tendent que « tel pro­duit est bon pour l’en­vi­ron­ne­ment » ou en­core de l’IP tra­cking ( NDLR : l’IP, pour In­ter­net Pro­to­col, est le nu­mé­ro qui iden­ti­fie chaque or­di­na­teur connec­té à In­ter­net). En quoi consiste l’IP tra­cking ? Ce sont les sites qui mo­dulent leur prix en fonc­tion de l’adresse IP. Cette adresse est la carte d’identité vir­tuelle de chaque in­ter­naute sur le Net. Par exemple, on se connecte un jour J pour prendre des billets d’avion à 500 €. Le len­de­main, en se connec­tant, l’in­ter­naute se rend compte que le prix des billets a fait un bond. Quel est l’en­jeu? Il faut se battre contre toutes ces trom­pe­ries sur In­ter­net qui existent par­tout en Eu­rope. Elles faussent le com­por­te­ment du consom­ma­teur qui n’est pas ar­mé pour y faire face. Au­jourd’hui, les gens achètent de plus en plus en ligne. Ils vont même prendre des avis ou des re­com­man­da­tions en ta­pant le nom des pro­duits dans leur mo­teur de re­cherche avant de se rendre en ma­ga­sin. Quelles pistes pro­po­sez- vous ? Il faut lé­gi­fé­rer et al­ler vite dans le trai­te­ment de ces dos­siers. Je pro­pose no­tam­ment de mettre en place des mé­dia­teurs pour les con­som­ma­teurs qui se sont lais­sé pié­ger. Ou en­core de re­cou­rir à l’ac­tion de groupe au ni­veau eu­ro­péen. Cette me­sure fait écho à la loi fran­çaise sur la consom­ma­tion de Be­noît Ha­mon.

( LP/ Mat­thieu de Mar­ti­gnac.)

Les achats sur le Net et les paie­ments en ligne connaissent une en­vo­lée spec­ta­cu­laire. Les par­le­men­taires eu­ro­péens se penchent sur l’ar­se­nal ju­di­ciaire à créer pour pro­té­ger les con­som­ma­teurs des pra­tiques com­mer­ciales trom­peuses.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.