La­cour­se­contre la­mon­tre­deCa­va­ni

Bles­sé, l’at­ta­quant pa­ri­sien­va­man­quer­de­très gros ren­dez- vous

Le Parisien (Paris) - - Sports - BER­TRAND MÉTAYER

nIl Con­crè­te­ment, El Ma­ta­dor va man­quer les dé­pla­ce­ments à Nantes de­main, en de­mi- fi­nale de la Coupe de la Ligue, et le choc de L 1 à Monaco di­manche pro­chain. Il est éga­le­ment for­fait pour la ré­cep­tion de Va­len­ciennes le 14 fé­vrier et le 8e de fi­nale al­ler de Ligue des cham­pions le 18 fé­vrier sur le ter­rain du Bayer Le­ver­ku­sen. Mais l’in­cer­ti­tude plane sur sa par­ti­ci­pa­tion au dé­pla­ce­ment à Tou­louse le 23 fé­vrier et au cla­si­co du 2 mars au Parc contre Mar­seille.

Un gros coup dur pour Laurent Blanc. Ca­va­ni a ins­crit 20 des 83 buts du PSG cette sai­son en matchs of­fi­ciels, soit 24 %. Der­rière l’ogre Ibra­hi­mo­vic et ses 29 buts, Pa­ris n’a pas d’autre at­ta­quant réel­le­ment ef­fi­cace. La­vez­zi,

Pa­ris va se mettre à comp­ter les jours. Ceux qui le séparent d’un re­tour d’Edin­son Ca­va­ni dans l’ef­fec­tif vont sem­bler longs. Tou­ché à la cuisse droite ven­dre­di contre Bor­deaux ( 2- 0), l’Uru­guayen souffre d’une lé­sion aux is­chio- jam­biers qui de­vraient le te­nir éloi­gné des ter­rains trois se­maines au mi­ni­mum, se­lon le club pa­ri­sien et l’en­tou­rage du joueur.

« Dans ce cas de fi­gure, il faut dé­jà lais­ser le temps de la ci­ca­tri­sa­tion, mais ce­la ne veut pas dire que le joueur est gué­ri, pré­vient Fa­brice Bryand, l’an­cien mé­de­cin de l’équipe de France. Dans le sport de haut ni­veau, on aime al­ler plus vite que la mu­sique, mais trois se­maines semblent être un dé­lai rai­son­nable. Sa prise en charge im­mé­diate lui a fait ga­gner du temps. » « Il va de­voir ob­ser­ver une phase de re­pos com­plet avec de la glace et des com­pres­sions, en­chaîne- t- il. Il pour­ra re­prendre la course en pis­cine puis le vé­lo avant de pou­voir trot­ti­ner. La re­prise du tra­vail in­ten­sif et la frappe de balle viennent en­suite. C’est très pro­gres­sif. Le joueur va très vite ne plus avoir mal mais ce­la ne veut pas dire qu’il se­ra prêt. Les fibres mus­cu­laires doivent se re­cons­ti­tuer et il faut en­suite les re­pro­gram­mer. »

n’a pas de dou­blure…

Pas­tore, Lu­cas ou Mé­nez vont de­voir en­fin se ré­vé­ler.

Pa­ris, qui a dé­jà dû faire face à ce même type de bles­sure avec Thia­go Sil­va, ne de­vrait prendre au­cun risque. Le même diag­nos­tic de trois à six se­maines d’ab­sence avait été éta­bli lors de la bles­sure aux is­chio­jam­biers de la jambe gauche du ca­pi­taine pa­ri­sien face à Monaco le 22 sep­tembre. Le Bré­si­lien était fi­na­le­ment re­ve­nu au bout de sept se­maines. Mais les matchs de l’au­tomne ne com­por­taient pas les mêmes en­jeux brû­lants pour l’ave­nir proche du PSG que ceux des deux mois à ve­nir. Il fau­dra néan­moins prendre son mal en pa­tience. Hier. En­traî­ne­ment au camp des Loges. Au­jourd’hui. En­traî­ne­ment à huis clos à 15 heures au camp des Loges. In­fir­me­rie. Ca­va­ni ( is­chio- jam­biers), Jal­let ( dos). Ren­dez- vous. Nantes - PSG, de­mi- fi­nale de Coupe de la Ligue, de­main ( 21 heures sur France 2). Sui­vez notre compte @ le_ Pa­ri­sien_ PSG

( LP/ Fré­dé­ric Du­git.)

Parc des Princes ( Pa­ris), ven­dre­di. Edin­son Ca­va­ni, bles­sé à la cuisse droite face à Bor­deaux, se­ra ab­sent des ter­rains pen­dant au moins trois se­maines.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.