Yan­ni­ckNyan­ga, l’âmed’un­ca­pi­taine

Le Parisien (Paris) - - Sports - D. O.

Hier. Jour­née libre. Re­tour à Mar­cous­sis à 17 h 30. Soins. Au­jourd’hui. Ré­cu­pé­ra­tion, tra­vail car­dio. Ren­dez- vous. France - Ita­lie, di­manche 9 fé­vrier à 16 heures ( France 2) au Stade de France.

La confi­dence de Phi­lippe Sain­ta­près avoir pour­tant rem­por­té le An­dré au su­jet de la ges­tion de Tour­noi 2006, Nyan­ga, bles­sé à un l’équipe contre l’An­gle­terre en ge­nou en 2009, avait alors ému le dit long : « Si ja­mais nous avions vrai­pu­blic avec ses larmes lors de « la ment eu une tuile en fin de match, Mar­seillaise » . nous au­rions mis Yan­nick Nyan­ga à « On lui re­pro­chait par­fois d’être l’aile. Il a le gaz, la vi­tesse et la vé­lo­ciun in­ter­mit­tent du spec­tacle, ré­sume té d’un trois- quart. » Bru. La dif­fi­cul­té pour lui était d’en

Sa­me­di soir, une échap­pée toute chaî­ner. C’est une belle ma­chine, en puis­sance le long de la touche du mais il a be­soin de bien ré­cu­pé­rer… » troi­sième ligne du Stade tou­lou­sain a Mo­deste et dis­cret mal­gré son d’ailleurs contri­bué à l’es­sai fi­nal de 1,87 m, le na­tif de Kin­sha­sa ( Ré­pu­bliGaël Fi­ckou. Pour sa 35e sé­lec­tion, que dé­mo­cra­tique du Con­go) a déNyan­ga, 30 ans, a réa­li­sé l’une de ses cro­ché une place de ti­tu­laire à la sui­meilleures pres­tate des for­faits de tions chez les Bleus. Du­sau­toir, Oue« Il a li­vré un match drao­go et Lau­ret. dans la li­gnée de ses « Je n’ai rien fait der­nières per­forP­hi­lippe Saint- An­dré, d’autre que ce mances avec Tou­sé­lec­tion­neur du XV de France qu’on at­tend de louse, ana­lyse Yan­nick Bru, l’en­traî­moi, a- t- il glis­sé sa­me­di après la vic­neur des avants du XV de France. Il a toire. Bien sûr que je suis sa­tis­fait de été très bon. C’est la juste ré­com­pen­ma per­for­mance, mais on sa­vait que se de son tra­vail. Il a fait beau­coup les vingt- trois de­vaient être bons si d’ef­forts sur le plan ath­lé­tique. » on vou­lait ga­gner. Ce­la ne s’ar­rête « Yan­nick est un com­pé­ti­teur ex­cep­pas à ma per­sonne. C’est l’équipe qui tion­nel, ajoute Saint- An­dré. Il ne fe­ra a ga­gné. » ja­mais 115 kg, il en fait 100, mais il est Ce ca­rac­tère plaît à son sé­lec­tio­nin­tel­li­gent. Il a cette fa­cul­té de cas­ser neur. « Yan­nick est un lea­der de vesles pla­quages et d’être le lien entre tiaire, confie Saint- An­dré. Il es­saie de les avants et les trois- quarts. » po­si­ti­ver en per­ma­nence et ça, c’est

Le pu­blic du Stade de France avait im­por­tant. » Sur son compte Twit­ter, dé­jà re­dé­cou­vert le flan­ker tou­louNyan­ga a d’ailleurs pos­té cette maxi­sain lors de son re­tour en équipe de me hier ma­tin : « C’est ton at­ti­tude, France contre l’Aus­tra­lie en no­vem­pas tes ap­ti­tudes qui dé­ter­mine ton bre 2012. Ab­sent de l’ère Liè­vre­mont al­ti­tude. »

C’est un lea­der de ves­tiaire”

( LP/ Olivier Cor­san.)

Jules Plis­son,

22 ans, a ho­no­ré sa pre­mière sé­lec­tion sa­me­di face aux An­glais.

( AFP/ Mar­tin Bu­reau.)

Face à l’Ita­lie, Jean- Marc Dous­sain pour­rait lais­ser sa place de ti­tu­laire à Maxime Ma­che­naud, au­teur d’une en­trée re­mar­quée sa­me­di.

( LP/ Olivier Cor­san.)

Stade de France ( Saint- De­nis), sa­me­di. Pro­fi­tant des for­faits de Du­sau­toir, Oue­drao­go et Lau­ret, Yan­nick Nyan­ga a ho­no­ré sa 35e sé­lec­tion face aux An­glais, réa­li­sant au pas­sage une de ses meilleures pres­ta­tions chez les Bleus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.