L’adieuàMar­seille deJean- MarcMo­ran­di­ni

Le Parisien (Paris) - - Té­lé­vi­sion Et­mé­dias - H. B.

Pour per­cer dans les mé­dias pa­ri­siens, le jour­na­liste d’Eu­rope 1 Jean- Marc Mo­ran­di­ni a dû mettre en sour­dine son par­ler de la Ca­ne­bière. Un sou­ve­nir cui­sant. « Je suis né à Mar­seille et j’y ai fait mes études, se sou­vient- il. Mon pre­mier bou­lot était à France 3 Tou­louse, où l’on ne m’a ja­mais dit que j’avais un ac­cent. Mais quand je suis ar­ri­vé à la Cinq, à Pa­ris, à 22 ans, mon­ré­dac­teur en chef me fai­sait re­faire mes su­jets chaque fois qu’il y avait une pointe d’ac­cent. A deux mi­nutes du jour­nal, ça me ren­dait fou ! En six mois, j’ai per­du dé­fi­ni­ti­ve­ment mon ac­cent mar­seillais » , ajoute ce­lui qui « trouve dom­mage qu’on fasse perdre leur ac­cent à ceux qui en ont un » .

( D 8.)

Jean- Marc Mo­ran­di­ni.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.