« Une pan­ta­lon nade ca­tas­tro­phique »

Ser­gioCo­ro­na­do, dé­pu­té EELV par­ti­san­du­ma­ria­ge­gay

Le Parisien (Paris) - - Lefaitdujour - Pro­pos re­cueillis par RO­SA­LIE LU­CAS

Le vert Ser­gio Co­ro­na­do s’était illus­tré lors des dé­bats sur le ma­riage gay. Com­pre­nez- vous que le gou­ver­ne­ment re­porte la loi fa­mille ?

SER­GIO CO­RO­NA­DO. Non. C’est ri­di­cule, c’est une pan­ta­lon­nade de plus. Au rythme où l’on va, on va bien­tôt ap­prendre qu’il n’y au­ra pas de loi fa­mille du tout. Le gou­ver­ne­ment ne de­vait- il pas apai­ser le cli­mat après la ma­ni­fes­ta­tion de di­manche ? Ce­la ne va pas en­traî­ner la dé­mo­bi­li­sa­tion, au contraire puisque ce­la leur donne un sentiment de vic­toire. Il ne s’agit pas de nier la mo­bi­li­sa­tion, mais confondre la so­cié­té fran­çaise avec cette ma­ni­fes­ta­tion est une très grosse er­reur. Of­frir cette sa­tis­fac­tion à un mou­ve­ment aus­si ré­ac­tion­naire est ca­tas­tro­phique. Ce n’est pas comme ça qu’on va af­fron­ter le dé­fi de la mon­tée de la droite coa­li­sée qui pro­fite de la crise pour re­ve­nir sur des ac­quis an­ciens. C’est à ce­la que l’on as­siste en Es­pagne no­tam­ment, avec le re­cul sur le droit à l’avor­te­ment. Vous êtes fa­vo­rable à la PMA, mais le gou­ver­ne­ment avait an­non­cé qu’il ne vou­lait pas d’amen­de­ment sur cette ques­tion dans la loi fa­mille… Le gou­ver­ne­ment en­tre­tient le flou ar­tis­tique sur cette ques­tion de­puis le dé­but. Il n’a pas de po­si­tion claire et ferme, il s’adapte au fil de l’eau, c’est ce qu’il y a de pire. Ce n’est pas une preuve de ma­tu­ri­té. C’est un nou­veau point de désac­cord entre le gou­ver­ne­ment et les éco­lo­gistes ? C’est sa ma­jo­ri­té tout en­tière que mal­traite le gou­ver­ne­ment. Il désa­voue une de ses mi­nistres, et le pré­sident du groupe PS, Bru­no Le Roux, qui s’était en­ga­gé à ce que ses dé­pu­tés dé­posent un amen­de­ment PMA avant fin 2013. Ce n’est pas bon pour mettre du liant entre le gou­ver­ne­ment et ses dé­pu­tés… Quant à nous, nous connais­sons nos dif­fé­rences avec le PS, nous sommes plus avan­cés sur cer­taines ques­tions. Et nous, nous ne chan­geons pas de pied tous les quatre ma­tins.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.