15 in­ci­dents de­puis2006

Le Parisien (Paris) - - Politique - É. H.

S’at­ta­quer à l’As­sem­blée, c’est dé­jà ar­ri­vé : de­puis 2006 et sa no­mi­na­tion pour di­ri­ger les 35 hommes de la garde ré­pu­bli­caine qui pro­tège l’As­sem­blée, le co­lo­nel Phi­lippe Ger­bault a eu à gé­rer 14 « in­tru­sions ex­té­rieures » . « De 2 000 trots­kistes fai­sant bas­cu­ler les grilles au mo­ment du contrat pre­mière em­bauche, aux Ar­mé­niens » , af­firme le co­lo­nel. Les mi­li­tants de Greenpeace se sont aus­si illus­trés. Le 2 dé­cembre 2009, une mi­li­tante a réus­si à des­cendre en rap­pel dans l’hé­mi­cycle. « Elle avait pas­sé le contrôle avec une corde en fai­sant croire qu’elle était en­ceinte » , se sou­vient un ha­bi­tué du Pa­lais. Une dou­zaine de mi­li­tants étaient en­suite mon­tés sur les toits. « Ça n’a pas du­ré un quart d’heure » , re­la­ti­vise Phi­lippe Ger­bault. Le pré­sident de l’As­sem­blée bé­né­fi­cie, lui, d’une pro­tec­tion rap­pro­chée. Et pour cause : au prin­temps der­nier, lors du dé­bat sur le ma­riage pour tous, Claude Bar­to­lone a re­çu deux en­ve­loppes conte­nant une balle dans l’une et de la poudre ex­plo­sive dans l’autre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.