« En no­vembre, des sa­laires dou­blés, tri­plés et même plus »

Le Parisien (Paris) - - Economie - ER­WAN BENEZET ET EL­SA MA­RI

Mi­chel, jour­na­liste à France2 « Au mo­ment de la paie de no­vembre, l’un d’entre nous s’est éton­né d’avoir re­çu pas loin de 5 000 €, deux fois son sa­laire, ra­conte Mi­chel, un jour­na­liste de France2. Cha­cun est alors al­lé je­ter un coup d’oeil sur son compte. Pra­ti­que­ment tout le monde avait re­çu des sommes far­fe­lues. Le double, le triple et même plus, de son sa­laire ha­bi­tuel. Vu les mon­tants, ça ne pou­vait pas être un trei­zième mois ver­sé en avance ! » Les sa­la­riés ont choi­si d’en rire. « Je n’avais ja­mais vu ça en vingt ans de mai­son, s’amuse Mi­chel. On a fait un concours de ce­lui qui avait tou­ché le plus. Cer­tains as­sis­tants images qui ne gagnent pas des sa­laires mi­ro­bo­lants se re­trou­vaient avec 8 000 € en plus sur leur compte. » Le ser­vice de paie a été as­sailli d’ap­pels et, quelques jours plus tard, il a en­voyé un e- mail d’ex­cuse et mis en cause les normes Sepa : « A l’oc­ca­sion de tests stan­dards réa­li­sés à cet ef­fet, l’une des banques de France Té­lé­vi­sions a com­mis une er­reur d’ex­ploi­ta­tion in­for­ma­tique et cer­tains sa­la­riés en mé­tro­pole ont été cré­di­tés d’un mon­tant sans rap­port avec la paie du mois de no­vembre. » En quelques jours, les sommes en trop ont dis­pa­ru des comptes mais cer­tains sa­la­riés ont été à nou­veau confron­tés au même pro­blème le mois sui­vant. bre der­nier, l’opé­ra­teur m’avait bien dé­bi­té la somme ha­bi­tuelle. Sauf qu’ils ont re­com­men­cé deux fois le len­de­main, le 28 dé­cembre ! » De 74,70 €, Ghis­laine a donc vu son abon­ne­ment té­lé­pho­nique pas­ser à… 224,10 € ! « Ça fait cher pour té­lé­pho­ner, » s’ex­clame- t- elle. Elle ap­pelle le ser­vice client d’Orange qui la ras­sure im­mé­dia­te­ment : le bug est lié aux nou­velles normes ban­caires eu­ro­péennes. On lui pré­cise même que ce bug a tou­ché en prio­ri­té le Cré­dit agri­cole, LCL et sur­tout la So­cié­té gé­né­rale, qui est la banque de Ghis­laine. Son conseiller la ras­sure éga­le­ment sur le fait que son compte va être ra­pi­de­ment re­cré­di­té de deux fois le mon­tant de son abon­ne­ment. Pro­messe te­nue dès le len­de­main.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.