L’hu­mi­lia­tion d’un han­di­ca­pé en­flamme le Net

Le Parisien (Paris) - - Faitsdivers - STÉ­PHANE SELLAMI

Une nou­velle vi­déo d’agres­sion a dé­chaî­né la Toile ce week- end. Cette fois- ci, la vic­time est un jeune han­di­ca­pé men­tal de 18 ans. Pos­tées sur Fa­ce­book, les images, d’une du­rée d’un peu plus d’une mi­nute, montrent deux ado­les­cents en train de ten­ter de pous­ser un gar­çon ap­pa­rem­ment plus âgé qu’eux dans un bas­sin. Après y avoir je­té le sac de la vic­time, les deux agres­seurs par­viennent à l’y faire glis­ser aus­si. Le gar­çon, qui n’es­quisse au­cun geste de dé­fense, se re­trouve alors ac­crou­pi dans l’eau. Il quitte en­suite le bas­sin sous les rires et les quo­li­bets de ses agres­seurs, au nombre de quatre. Ceux- ci, dans un lan­gage dif­fi­cile à dé­chif­frer, se jus­ti­fient en ar­guant d’une ven­geance à l’égard de leur souffre- dou­leur…

nDeux

sus­pects de 14 et 15 ans in­ter­pel­lés

La vic­time — qui n’est pla­cée ni sous tu­telle ni sous cu­ra­telle —, n’a pas été bles­sée. Ac­cueilli au sein d’un ins­ti­tut mé­di­co- édu­ca­tif, il a dé­po­sé plainte hier après- mi­di à la gen­dar­me­rie de Tul­lins ( Isère). Char­gés de cette af­faire, les po­li­ciers de la sû­re­té dé­par­te­men­tale ont in­ter­pel­lé dans la fou­lée vers 17 heures deux jeunes sus­pects, âgés de 14 et 15 ans, et les ont pla­cés en garde à vue. Lors des vé­ri­fi­ca­tions, il a été éta­bli que les faits se sont dé­rou­lés dans le parc de la Poya, si­tué dans la com­mune de Fon­taine, dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Gre­noble.

Après avoir pris connais­sance de cette af­faire, la mi­nistre char­gée des Per­sonnes han­di­ca­pées, Ma­rie- Ar­lette Car­lot­ti, a dé­non­cé les faits dans un com­mu­ni­qué, qua­li­fiant cette vi­déo de « ter­ri­ble­ment cho­quante de par le cy­nisme de ces agres­seurs et la vul­né­ra­bi­li­té de la per­sonne agres­sée » .

Hier soir, les images avaient été par­ta­gées plus de 1 900 fois sur Fa­ce­book, sus­ci­tant 6 500 com­men­taires, dont cer­tains clai­re­ment ra­cistes à l’égard des agres­seurs.

Un groupe, in­ti­tu­lé « Pour que O. Z. ( NDLR : l’iden­ti­té pré­su­mée d’un des au­teurs) aille en pri­son pour avoir hu­mi­lié un han­di­ca­pé » , ac- com­pa­gné de sa photo non flou­tée, a même été créé sur Fa­ce­book avant de re­cueillir près de 17 000 sou­tiens… Par ailleurs, une pé­ti­tion ré­cla­mant une sanc­tion exem­plaire contre les agres­seurs a éga­le­ment re­cueilli plus de 3 500 si­gna­tures.

De son cô­té et pour ten­ter de désa­mor­cer les jus­ti­ciers du Web, le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Gre­noble, Jean- Yves Co­quillat, a in­di­qué que les agres­seurs et la vic­time se­raient en­ten­dus et que le jeune han­di­ca­pé se­rait exa­mi­né par un médecin. « Cette af­faire se­ra trai­tée se­rei­ne­ment comme elle doit l’être » , a- til conclu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.