Ma­nuel Rey­naert, bobeur, adû­po­ser­des­con­gés

Le Parisien (Paris) - - Jeuxolympiques D'hiver - S. L.

Ou­blié le cos­tume de re­layeur du 4 x 100 m, Ma­nuel Rey­naert, qui avait par­ti­ci­pé aux JO de Pé­kin, dé­barque à Sotchi dans la peau d’un bobeur. Le rem­pla­çant de l’équipe de France ne roule pas sur l’or. Pas d’aide de haut ni­veau « parce que j’ai in­té­gré le col­lec­tif tar­di­ve­ment, une fois que l’en­ve­loppe al­louée par la Fé­dé­ra­tion avait été dis­tri­buée » . Ce char­gé de clien­tèle dans une banque a aus­si dû po­ser des congés. « Pour m’ache­ter du ma­té­riel, j’ai pris sur mes éco­no­mies mais je ne parle pas de sa­cri­fices. Peut- être que je ver­rais les choses au­tre­ment si je n’avais pas été re­te­nu… »

L’aven­ture des deux bobs fran­çais en­ga­gés à Sotchi n’a tou­te­fois pas été de tout re­pos. « Pour s’en­traî­ner, on a bri­co­lé un bob, on a uti­li­sé le sys­tème D. » Les dé­pla­ce­ments en com­pé­ti­tion ont été pris en charge par la Fé­dé­ra­tion. « S’il avait fal­lu qu’on paie tout ça, ça au­rait été im­pos­sible. » An­cien par­te­naire d’en­traî­ne­ment du sprin­teur Ch­ris­tophe Le­maitre, Ma­nuel Rey­naert, 28 ans, ne re­grette pour­tant rien. « Je sais qu’en ren­trant, je se­rai in­ca­pable de ra­con­ter ce que j’ai vu tel­le­ment ce­la au­ra été ma­gique. »

( Presse sports.)

Ma­nuel Rey­naert.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.