Sont- il­staillés­pour­le­titre ?

ProA/ Pa­ris- Le­val­lois - Stras­bourg

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - ÉRIC MI­CHEL ( AVEC J. L.)

EnC’est Beu­gnot a son équipe. Ban­cal pen­dant quelques se­maines, le col­lec­tif de Gre­gor Beu­gnot est mon­té en puis­sance pour de­ve­nir une ter­rible ma­chine à ga­gner. Le coach pa­ri­sien, qui s’ap­puie sur un An­drew Al­bi­cy per­for­mant ( meilleur joueur fran­çais du cham­pion­nat), a construit « son » équipe, avec les ar­ri­vées d’El­ton Brown ( jo­ker mé­di­cal de Sean May), d’Her­vé Tou­ré ( en dé­cembre) puis de Blake Schilb ( la semaine der­nière). Re­dou­table en dé­fense, cos­taud sous les pa­niers, ef­fi­cace aux shoots, le PL pos­sède dé­sor­mais une pro­fon­deur de banc ras­su­rante. « C’est le tra­vail qui paye, sou­ligne Jacques Mon­clar, conseiller du pré­sident. Le match de Gravelines ( la ren­contre s’est ter­mi­née en ba­garre et de nom­breux joueurs ont été sanc­tion­nés) a en­core plus sou­dé le groupe. » Schilb change tout. Avec l’ar­ri­vée de Blake Schilb, Pa­ris- Le­val­lois a en­core chan­gé de di­men­sion. « Avec lui, le Pa­ris- Le­val­lois est le fa­vo­ri pour le titre » , pense car­ré­ment Pas­cal Don­na­dieu, le coach de Nan­terre. Ce­lui qui réa­li­sa le tri­plé cham­pion­nat- Coupe de France- Semaine des As avec Cha­lon en 2012 re­trouve son men­tor, Greg Beu­gnot, et son « frère ju­meau » , Ni­co­las Lang. Leur ex­pé­rience pour­rait être pré­cieuse au mo­ment des playoffs. « Il ar­rive dans un groupe qui tourne bien, pour­suit le conseiller du pré­sident. Il doit ap­por­ter un plus par sa po­ly­va­lence, t si le titre de cham­pion de France res­tait en ré­gion pa­ri­sienne ? Vain­queur de 10 de ses 12 der­niers matchs de cham­pion­nat, Pa­ris- Le­val­lois semble ar­mé pour suc­cé­der à Nan­terre. D’au­tant que le club vient de re­cru­ter l’ai­lier Blake Schilb, meilleur joueur de Pro A en 2012. Les Pa­ri­siens pas­se­ront d’ailleurs un gros test ce soir avec la ré­cep­tion du der­nier fi­na­liste, Stras­bourg. In­con­grue en dé­but de sai­son ( 4 dé­faites en 5 jour­nées), cette ques­tion est dé­sor­mais lé­gi­time.

bien par­ti...

mais on n’était pas à la recherche de l’homme pro­vi­den­tiel. » Le groupe est am­bi­tieux. Les joueurs ne s’en cachent plus. « Si on conti­nue à jouer comme on le fait, glisse le me­neur Da­niel Ewing, on peut pen­ser au titre. » « Il faut nous prendre pour une équipe qui vise le titre » , confie en­core Gio­van Oniangue. « On peut nous mettre une pan­carte sur le dos, on l’as­sume, mais la sai­son est en­core longue » , in­dique Mon­clar.

Mais ce n’est pas en­core ga­gné

n... La pres­sion à gé­rer. Sor­ti du bois, le club se sait dé­sor­mais at­ten­du. « Il va fal­loir as­su­mer ce sta­tut, an­nonce Beu­gnot. Vu notre évo­lu­tion, on doit être am­bi­tieux. De là à dire qu’on est pré­ten­dants au titre… Si les joueurs se sentent ca­pables de fi­nir le cham­pion­nat avec cette chape de plomb sur les épaules, tant mieux pour nous. » Cette pres­sion, il fau­dra no­tam­ment la gé­rer en playoffs, l’ob­jec­tif an­non­cé en dé­but de sai­son. Les pré­ten­dants sont nom­breux. Six à huit équipes sont dans la même po­si­tion que le PL. A com­men­cer par Stras­bourg, qui dé­barque avec ses deux cham­pions d’Eu­rope ( le sé­lec­tion­neur Vincent Col­let et le me­neur An­toine Diot) et son géant aus­tra­lien Da­vid An­der­sen ( 2,11 m), triple vain­queur de l’Eu­ro­ligue. Ce match peut avoir des al­lures de fi­nale avant la lettre.

« Je ne sais pas jus­qu’où nous irons, di­sait Beu­gnot il y a quelques jours. A un mo­ment, la fa­tigue va nous rat­tra­per et si nous sommes vic­times de grosses bles­sures, les so­lu­tions de re­change se­ront li­mi­tées. » Le Pa­ris- Le­val­lois ne fan­fa­ronne donc pas et at­tend la Lea­ders Cup ( 14 au 16 fé­vrier) pour vrai­ment se si­tuer.

Ja­wad Williams, li­mo­gé par le Pa­ris- Le­val­lois mi- jan­vier, a si­gné hier en fa­veur du Pi­nar Kar­siya­ka Iz­mir. Un club turc qu’il a af­fron­té la sai­son der­nière en Eu­ro­chal­lenge avec le Pa­ris- Le­val­lois et avec le­quel il af­fron­te­ra Nan­terre le 19 fé­vrier en Eu­ro­coupe.

( LP/ Cé­dric Le­cocq).

Pa­lais des sports Mar­cel- Cer­dan ( Le­val­lois), le 18 jan­vier. Le Pa­ris- Le­val­lois de Gio­van Oniangue 10 de ses 12 der­niers matchs de cham­pion­nat, peut dé­sor­mais vi­ser haut après un dé­but de sai­son ca­tas­tro­phique.

vain­queur de

Ça dé­pen­dra des bles­sures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.