Pa­ris ar­rache sa place

Foot­ball, cou­pe­de­la Ligue, de­mi- fi­nale/ nantes - pSG1- 2. Grâce à deux buts d’Ibra­hi­mo­vic, Pa­ris s’est sor­ti du­piège et vi­se­ra son­pre­mier titre de la sai­sonle 19 avril.

Le Parisien (Paris) - - Sports - nAnteS ( LoIre- At­LAn­tIQue) De l’un de nos en­voyés spé­ciaux Fré­dé­rIc GouAILLArd

pa­ris ver­ra Saint- De­nis. Six ans après sa der­nière vic­toire en Coupe de la Ligue contre Lens ( 2- 1) et trois ans après sa der­nière fi­nale per­due face à Lille ( 0- 1) en Coupe de France, le PSG re­vien­dra donc au Stade de France le 19 avril. Pour un club, sou­vent dé­si­gné à rai­son comme le spé­cia­liste des coupes, ce n'est pas une nou­veau­té. Mais pour le Qa­tar, il s’agit d’une pre- mière, trois ans après sa prise de pou­voir. Une pre­mière et une né­ces­si­té puisque le pré­sident Nas­ser alK­he­lai­fi, pré­sent hier à la Beau­joire, avait fixé comme ob­jec­tif à ses joueurs un dou­blé coupe, cham­pion­nat en dé­but de sai­son.

On sa­live dé­jà à l'idée d'un PSG - Lyon, re­make de la fi­nale de la Coupe de France per­due 1- 0 par les Pa­ri­siens de Pau­le­ta en 2008 ( l'OL af­fronte Troyes ce soir dans l'autre de­mie). On es­père alors sur­tout as­sis­ter à un autre spec­tacle que la de­mi- fi­nale d'hier émaillée de nom­breuses fautes et de mul­tiples ac­cro­chages. « Un vrai match de coupe » , comme l'a ré­su­mé Laurent Blanc. Heu­reu­se­ment, Ibra­hi­mo­vic a éclai­ré d'un coup de gé­nie ce qui au­rait pu se muer en pen­sum. Comme à An­der­lecht en Ligue des cham­pions, le Suédois a re­pris di­rec­te­ment un mau­vais ren­voi de Riou pour lo­ber le gar­dien nan­tais des 25 m dès la 5e mi­nute. Su­blime mais pas unique tant le Suédois s'éver­tue à ré­pé­ter ces gestes de très grande classe de­puis le dé­but de la sai­son. Et c'est en­core lui qui a don­né la vic­toire au PSG dans les ar­rêts de jeu à la ré­cep­tion d'un centre de Lu­cas.

nEn­core quelques ré­glages à opé­rer avant le choc à Mo­na­co

Pour le reste, pas grand- chose à se mettre sous la dent. Dans la fou­lée de son but zlatanesque, Pa­ris a lar­ge­ment do­mi­né la pre­mière de­mi- heu- re au point que l'on a craint de se di­ri­ger vers une nou­velle cor­rec­tion. Mais au lieu d'ac­cé­lé­rer, il a pré­fé­ré gé­rer avec cer­tai­ne­ment dans un coin de la tête le choc de di­manche à Mo­na­co. Ce mau­vais cal­cul a per­mis à des Nan­tais, to­ta­le­ment té­ta­ni­sés, de se re­mettre pro­gres­si­ve­ment dans le rythme jus­qu'à l'éga­li­sa­tion mé­ri­tée de Vei­gneau à dix mi­nutes de la fin du match. « On joue la pre­mière mi- temps contre une équipe qui re­fuse le jeu. On s'est peut- être trop re­po­sé sur la pos­ses­sion de balle, concède l'en­traî­neur pa­ri­sien. Mais on vou­lait al­ler en fi­nale, c'est ce qu'on cher­chait et le ré­sul­tat est là. » A quatre jours d'af­fron­ter son dau­phin, Pa­ris a ce­pen­dant quelques ré­glages à opé­rer no­tam­ment dans le sec­teur of­fen­sif. Lavezzi et Lu­cas n'ont pas le­vé tous les doutes nés après la bles­sure de Ca­va­ni, le pre­mier par in­ef­fi­ca­ci­té et le se­cond par in­cons­tance. On doute que Blanc ait été to­ta­le­ment con­quis.

Stade de la Beau­joire ( nantes), hier soir. Ibra­hi­mo­vic ( ici après son pre­mier but) a ins­crit un dou­blé qui per­met aux Pa­ri­siens d’at­teindre la fi­nale. ( Reu­ters/ Sté­phane Mahe.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.