Les nou­veaux coupsde gé­nied’Ibra

Le Parisien (Paris) - - Sports - ( LoIre- At­LAn­tIQue) De l’un de nos en­voyés spé­ciaux Ar­nAud Her­mAnt

nAnteS

Avec lui, l’émer­veille­ment est qua­si per­ma­nent. Le 30e but de la sai­son de Zla­tan Ibra­hi­mo­vic res­te­ra dans les an­nales. Comme tant d’autres avant ce­lui­là. A la 5e mi­nute, le géant suédois, pro­fi­tant d’un dé­ga­ge­ment ra­té et d’une glis­sade de Ré­my Riou, a ins­crit un but d’une vo­lée du pied gauche d’une tren­taine de mètres !

Sa réa­li­sa­tion vaut au­tant par sa spon­ta­néi­té que par sa ré­ac­ti­vi­té et la jus­tesse de l’exé­cu­tion de son geste, réa­li­sé de son « mau­vais pied » . Avec ce but ra­pide, l’an­cien Mi­la­nais a par­fai­te­ment lan­cé son équipe dans cette de­mi- fi­nale de Coupe de la Ligue. « Il réus­sit un geste de gé­nie sur le pre­mier but et, à la fin, il est en­core là pour mar­quer. On est contents de l’avoir avec nous » , di­ra Ma­tui­di à la fin du match.

L’oeil noir du Suédois pen­dant l’échauf­fe­ment et sa grande concen­tra­tion dans le tun­nel, juste avant le coup d’en­voi, tra­his­saient dé­jà son en­vie d’en dé­coudre hier soir. Son chef- d’oeuvre de la 5e mi­nute l’a im­mé­dia­te­ment confir­mé.

sur qui l’on peut comp­ter

nL’homme Cette frappe lo­bée ma­gis­trale consti­tue as­su­ré­ment dé­jà l’un des plus beaux buts d’Ibra cette sai­son, alors qu’il reste en­core quatre mois de com­pé­ti­tion. Il est digne de trois autres réa­li­sa­tions ex­cep­tion­nelles dé­jà réus­sies cette sai­son. Il y a, bien sûr, son aile de pi­geon acro­ba­tique contre Bas­tia ( 4- 0) au Parc des Princes le 19 oc­tobre der­nier, ou en­core sa re­prise kung- fu à Brest ( 5- 2), en 32e de fi­nale de la Coupe de France.

Mais la plus im­pres­sion­nante de ses exé­cu­tions de maes­tro de­meure son coup de ca­non en Ligue des cham­pions, à An­der­lecht ( 5- 0), le 23 oc­tobre. Le pu­blic belge, ad­mi­ra­tif, avait sa­lué cette frappe sur­puis­sante de plus de 30 m d’une ova­tion, ra­re­ment vue dans un stade de foot­ball pour un ad­ver­saire.

Ce soir- là, Zla­tan Ibra­hi­mo­vic avait ren­du une co­pie par­faite avec un qua­dru­plé, ce qui lui avait va­lu la note de 10/ 10 dans notre jour­nal le len­de­main. Hier, la star pa­ri­sienne n’a pas ré­édi­té cette per­for­mance, mais c’est en­core lui qui a gui­dé le PSG vers le suc­cès et sa pre­mière fi­nale de l’ère qa­ta- rienne au Stade de France.

Il a, en ef­fet, mar­qué le but dé­ci­sif, ce­lui du 2- 1, d’une re­prise de la tête aj us­tée à quelques ins­tants de la fin s u r u n ser­vice mil­li­mé­tré de Lu­cas. Le Suédois a en­core dé­mon­tré qu’il était l’homme des grandes oc­ca­sions pour le PSG, ce­lui sur qui l’on peut comp­ter en toutes cir­cons­tances, ou presque, et ce, mal­gré l’ab­sence sur bles­sure de son ha­bi­tuel com­père de l’at­taque Edin­son Ca­va­ni.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.