Pa­ri­te­nu

Le Parisien (Paris) - - Sporthippique - L. S.

Pour la pre­mière fois en France, l’hip­po­drome de la Côte d’Azur ac­cueillait deux réunions d’un genre in­édit. A peu près tous les quarts d’heure ont al­ter­né une course de trot et une épreuve de ga­lop pour un to­tal de seize com­pé­ti­tions. Un chal­lenge ori­gi­nal mais qui sus­ci­tait in­ter­ro­ga­tions et scep­ti­cisme. Fi­na­le­ment, cette double réunion s’est dé­rou­lée sans au­cune ani­croche, et ce en dé­pit d’une mé­téo très plu­vieuse : « Ons’est fait du sou­ci et on a es­suyé les plâtres, mais tout s’est bien dé­rou­lé, a es­ti­mé le pré­sident de la So­cié­té de Ca­gnes­sur- Mer, Fran­çois For­cio­li- Con­ti. Il faut fé­li­ci­ter tout le per­son­nel, qui n’a pas mé­na­gé ses ef­forts, et les pro­fes­sion­nels qui ont joué le jeu. Pour l’ins­ti­tu­tion, cette ex­pé­rience, qui était un pa­ri, a mon­tré que ce­la était pos­sible. Les jeux en­re­gis­trés ont été nor­maux. Les laps de temps entre les courses peuvent être un pro­blème pour le pu­blic qui ne fait pas le pa­pier, et le rac­cour­cir peut être un mieux pour le spec­tacle. » Le ca­len­drier hip­pique pré­voit une autre jour­née du même aca­bit, le 7 août à Vi­chy.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.