Pa­ra­mour, les lé­mu­riens changent d’odeur

Le Parisien (Paris) - - Lerendez- Vous -

Si l’amour est aveugle, il a tout de même du flair. Parce que l’odo­rat est un élé­ment ca­pi­tal chez les lé­mu­riens, cer­taines es­pèces ac­cordent leurs odeurs cor­po­relles après avoir don­né nais­sance à un pe­tit. Une réa­li­té qui semble s’ap­pli­quer par­ti­cu­liè­re­ment aux si­fa­ka de Co­que­rel, qui peuplent les fo­rêts sèches du Nord- Ouest de Ma­da­gas­car. Pour mar­quer leur ter­ri­toire et aver­tir leurs congé­nères de leur nou­veau sta­tut de pa­rents et de couple, les ani­maux se­raient en me­sure de chan­ger leur odeur. Une fa­çon aus­si de se re­con­naître et ne pas al­ler ba­ti­fo­ler ailleurs. Le ré­sul­tat a été ob­te­nu par des scien­ti­fiques de l’uni­ver­si­té de Duke aux Etats- Unis en com­pa­rant une ma­tière vis­queuse et odo­rante lais­sée sur des arbres par huit mâles et sept fe­melles, à dif­fé­rents stades de la pé­riode de re­pro­duc­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.