Alexandre, 19ans, du Pa­ris FC au Wa­shing­ton DC Uni­ted

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - LAURENT PRUNETA

La mu­ta­tion à l’am­bas­sade du To­go à Wa­shing­ton de son père di­plo­mate a ac­cé­lé­ré le des­tin amé­ri­cain d’Alexandre Kao. Ar­ri­vé au mois d’août der­nier, l’an­cien ca­pi­taine des moins de 19 ans du Pa­ris FC, de­mi- fi­na­liste de la Gam­bar­del­la la sai­son der­nière, a si­gné il y a quinze jours au DC Uni­ted, un club de MLS ( Ma­jor Soc­cer League). Le jeune foot­bal­leur évo­lue­ra avec l’équipe des moins de 19 ans lors du cham­pion­nat qui dé­bute le 1er mars.

« Les deux pre­miers mois étaient durs men­ta­le­ment, re­con­naît- il. Je m’en­traî­nais seul à la salle de sport, dans des parcs et quand je voyais des gens jouer au foot, j’al­lais les voir pour connaître les dé­marches à suivre. » Sa ren­contre avec Jérôme Mea­ry de l’Elite Ath­letes Agen­cy lui a per­mis d’y voir plus clair. « Le concept d’études et de sport m’a plu, ex­plique le dé­fen­seur. Le cham­pion­nat uni­ver­si­taire est se­mi- pro ici, c’est l’équi­valent du CFA. Chaque an­née, les clubs de MLS viennent y faire leur re­cru­te­ment. »

nP­ro­gres­ser en an­glais

d’abord orien­té vers DC Uni­ted. » L’ex- Pa­ri­sien, qui prend plu­sieurs heures de cours d’an­glais chaque ma­tin, pri­vi­lé­gie l’en­trée à l’uni­ver­si­té et des études de mar­ke­ting. « C’est une grosse op­por­tu­ni­té pour moi, ça va me per­mettre de me construire en tant qu’homme. Sans pré­ten­tion, la pré­pa­ra­tion avec DC Uni­ted est moins in­tense que ce que j’avais connu en France. De l’ex­té­rieur, les gens pensent que le foot aux Etat­sU­nis, c’est nul. Mais ce sont des idées fausses. On sent que c’est en train d’émer­ger. Il y a de gros moyens fi­nan­ciers, des su­per- in­fra­struc­tures, donc tout pour pro­gres­ser. Moi, j’ar­rive en toute hu­mi­li­té, je n’étais pas for­cé­ment des­ti­né à ça, mais j’ai une belle chance à sai­sir. » S’il est en contact avec deux uni­ver­si­tés pres­ti­gieuses ( Ma­ry­land et Con­nec­ti­cut), Alexandre, qui a réus­si son bac STG au mois de juin, doit d’abord « pro­gres­ser en an­glais » pour es­pé­rer les in­té­grer à la ren­trée pro­chaine. « J’avais eu 11 au bac, donc for­cé­ment quand ils m’ont fait pas­ser des tests d’an­glais, c’était un peu com­pli­qué, alors que spor­ti­ve­ment le coach me vou­lait dans son équipe. C’est pour ce­la qu’on m’a

( DR.)

Wa­shing­ton. L’an­cien ca­pi­taine des moins de 19 ans du PFC est ar­ri­vé cet été aux Etats- Unis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.