4€ la place, çane se re­fuse pas

Ci­né­ma. La ré­duc­tion du prix pour les moins de 14 ans a boos­té les en­trées en salles de 15 %. Un­suc­cès qui pour­rait pé­ren­ni­ser la me­sure.

Le Parisien (Paris) - - Loisirs Et Spectacles -

Har­ry Pot­ter et sa ba­guette ma­gique n’au­raient pas fait mieux ! En abais­sant à 4 € le prix des places de ci­né­ma pour les moins de 14 ans, les ex­ploi­tants de salles ont semble- t- il trou­vé la mar­tin­gale pour boos­ter les en­trées et en­rayer l’in­quié­tante chute de fré­quen­ta­tion consta­tée l’an der­nier.

Un mois après le dé­but de l’opé­ra­tion jeune pu­blic, dé­ci­dée pour an­ti­ci­per la baisse de la TVA de 7,5 % à 5 % sur les places de ci­né­ma, la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des ci­né­mas fran­çais ( FNCF), qui re­groupe les 5 500 écrans de l’Hexa­gone, pu­blie au­jourd’hui un pre­mier bi­lan très spec­ta­cu­laire. En jan­vier, le nombre d’en­trées glo­bal s’élève à 15,9 mil­lions, contre 13,8 mil­lions en jan­vier 2013, soit une aug­men­ta­tion de 15 %*.

nA­vec l’es­poir que 2013 reste un mau­vais sou­ve­nir

« C’est ex­trê­me­ment po­si­tif, se fé­li­cite Ri­chard Patry, pré­sident de la FNCF. On ob­serve des ni­veaux no­ta­ble­ment su­pé­rieurs aux an­nées pré­cé­dentes, y com­pris le mer­cre­di et le week- end hors va­cances sco­laires. Et un mar­ché sou­te­nu sur des films plu­tôt des­ti­nés au jeune pu­blic. » L’ar­ri­vée de films très réus­sis comme « la Reine des neiges » ( dé­jà 5 mil­lions de spec­ta­teurs), « Belle et Sébastien » ( 2,8 mil­lions) ou le ré­cent «Mi­nus­cule » ( 370 000 en­trées le pre­mier week- end) a évi­dem­ment beau­coup pe­sé dans ce dé­but d’an­née dé­mar­ré sur les cha­peaux de roue. « Mais on peut consi­dé­rer que les places à 4 € ont eu un ef­fet d’ac­cé­lé­ra­teur » , pour­suit Ri­chard Patry.

A la Fé­dé­ra­tion, on pa­rie d’ores et dé­jà sur une fré­quen­ta­tion an­nuelle en 2014 su­pé­rieure à 200 mil­lions d’en­trées. « Et pour­quoi pas beau­coup plus » , se prend à es­pé­rer le pré­sident des ex­ploi­tants.

Lan­cé à l’ori­gine pour une pé­riode test d’un an, le dis­po­si­tif a donc de bonnes chances d’être pro­lon­gé au- de­là de 2014. Pour conqué­rir en­core plus mas­si­ve­ment les jeunes spec­ta­teurs qui ten­daient à dé­ser­ter les salles, une cam­pagne de pu­bli­ci­té se­ra dif­fu­sée sur le Web et à la té­lé­vi­sion, ce qui n’était plus ar­ri­vé de­puis des lustres, à par­tir du 13 fé­vrier. Dans le spot de quinze se­condes, on voit un jeune gar­çon si­mu­ler une fièvre ca­ra­bi­née pour convaincre sa mère, jouée par l’ac­trice Hé­lène de Fou­ge­rolles, de ne pas l’en­voyer à l’école. Comme elle le sup­plie de ne pas faire son « ci­né­ma » , les mots font tilt illi­co, et l’en­fant, su­bi­te­ment ré­ta­bli, lui ré­clame 4 € pour fon­cer se faire une toile. Le pe­tit sor­cier Har­ry Pot­ter n’au­rait pas fait mieux. HU­BERT LIZÉ * Chiffres FNCF.

( LP/ Hum­ber­to de Oli­vei­ra.)

Pa­ris, hier. La place de ci­né­ma à 4 € pour les moins de 14 ans a drai­né de nom­breux jeunes spec­ta­teurs mais aus­si leurs pa­rents.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.