Lyon s’offre en­core une fi­nale

Cou­pe­de­la Ligue ( de­mi- fi­nale)/ Lyon- Troyes ( L2) 2- 1. Pour la deuxième fois en trois ans, les Lyon­nais dis­pu­te­ront la fi­nale de l’épreuve. Et cette fois face au PSG.

Le Parisien (Paris) - - Sports - LYON ( RHÔNE) De notre correspondant YVES LE­ROY

Ce se­ra donc « une fi­nale de rêve » , se­lon l’ex­pres­sion à la mode hier soir dans le ves­tiaire de Ger­land. L’OL a dé­cro­ché son billet pour le stade de France aux dé­pens de Troyes ( 2- 1). Il af­fron­te­ra le PSG, le 19 avril, une se­maine après le choc entre les deux équipes en cham­pion­nat. Pour un groupe pas­sé par toutes les émo­tions de­puis le dé­but de sai­son, at­teindre la fi­nale de la Coupe de la Ligue pour la deuxième fois en trois ans est une vraie sa­tis­fac­tion. Les Lyon­nais ont d’ailleurs di­gne­ment fê­té leur qua­li­fi­ca­tion de­vant le Vi­rage Nord, en re­pre­nant les chants des Bad Gones. Le tout sous la di­rec­tion de Ba­fé­tim­bi Go­mis, qui s’est em­pa­ré du tam­bour du kop. « J’étais en pre­mière ligne dans les réunions avec les sup­por­teurs lorsque les ré­sul­tats étaient mau­vais, rap­pelle l’at­ta­quant. On leur avait pro­mis des jours meilleurs. On leur avait dit qu’ils al­laient voir un autre OL. C’était im­por­tant de com­mu­nier avec eux. C’est un mo­ment fort comme ce­lui après la vic­toire dans le der­by. » L’OL s’offre aus­si l’oc­ca­sion de dé­cro­cher son billet pour la Ligue Eu­ro­pa, alors que sa po­si­tion en cham­pion­nat ( 6e) reste in­cer­taine. En cas de dé­faite face au PSG, qui se­ra ar­chi- fa­vo­ri, Lyon dis­po­se­ra d’un jo­ker. Une vic­toire pa­ri­sienne of­fri­rait en ef­fet un ti­cket eu­ro­péen au 5e de Ligue 1.

Hier, les pro­té­gés de Jean- Mi­chel Au­las ont fait res­pec­ter la hié­rar­chie

Ce se­ra un mo­ment très spé­cial de la sai­son”

Rémi Garde, coach de l’OL

face à Troyes, 11e de Ligue 2. En l’ab­sence de Gour­cuff ( mé­na­gé pour des dou­leurs aux is­chio- jam­biers et aux ad­duc­teurs), Gre­nier et Um­ti­ti ( sus­pen­dus), l’équipe de Rémi Garde a pen­sé se mettre à l’abri très ra­pi­de­ment. Avant la de­mi- heure de jeu, La­ca­zette ( 16e) et Go­mis ( 27e) avaient dé­jà fait le break. Troyes, fi­dèle à son identité joueuse, a néan­moins main­te­nu le sus­pense en re­ve­nant ra­pi­de­ment dans le match grâce à Thia­go ( 38e). Après une bonne en­tame de deuxième mi- temps, l’équipe cham­pe­noise a fi­ni par fa­ti­guer et l’OL a pu te­nir sa qua­li­fi­ca­tion sans trop de frayeurs. Dans deux mois et de­mi, Lyon se­ra « le Pe­tit pou­cet » de la fi­nale, comme l’af­firme Rémi Garde.

« Ce se­ra un mo­ment très spé­cial de la sai­son, pro­met l’en­traî­neur. J’es­père faire autre chose que vi­si­ter le Stade de France. » « Sur un match, tout est pos­sible » , com­plète le ca­pi­taine Maxime Go­na­lons, sor­ti à la mi- temps pour une gêne à la cuisse droite. Une alerte qui rap­pelle que l’OL a dé­jà dis­pu­té 38 matchs cette sai­son. Grâce à sa qua­li­fi­ca­tion, il a un peu plus sur­char­gé son ca­len­drier, mais per­sonne au club ne s’en plain­dra.

( Pho­to­pr/ « Le Pro­grès » / S. Guio­chon..)

Stade de Ger­land ( Lyon), hier soir. Les joueurs lyon­nais fé­li­citent Go­mis ( deuxième en par­tant de la droite), au­teur du deuxième but de l’OL à la 27e mi­nute. Ils af­fron­te­ront le PSG en fi­nale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.