En Tu­ni­sie, un prin­temps plu­tôt réus­si

Trois ans après la chu­ted e Ben Ali et après la ten­ta­tion is­la­miste, la Tu­ni­sie adopte une Cons­ti­tu­tion pour s’an­crer dans la dé­mo­cra­tie.

Le Parisien (Paris) - - Politique - TU­NIS ( TU­NI­SIE) De nos en­voyés spé­ciaux AVA DJAMSHIDI

Comme un nou­vel acte de nais­sance. Trois ans après s’être sou­le­vés contre Ben Ali, le raïs ac­cro­ché vingt­trois ans au pou­voir qu’ils ont fi­ni par bou­ter hors du pays, les Tu­ni­siens fêtent l’adop­tion de leur des­tour, cette cons­ti­tu­tion qui édicte les règles de fonc­tion­ne­ment de la so­cié­té. Les éco­liers tu­ni­siens re­tien­dront sans doute cette date qui marque une rup­ture avec la tra­di­tion de ré­gime au­to­cra­tique en vi­gueur jus­qu’alors, au même titre que celle de l’in­dé­pen­dance en 1956, ou en­core celle de l’ins­tau­ra­tion de la Ré­pu­blique un an plus tard par Bour­gui­ba.

Ce ma­tin, cette étape his­to­rique va être cé­lé­brée à Tu­nis dans le pa­lais où ce texte a été adop­té le 26 jan­vier, lors d’une cé­ré­mo­nie en pré­sence de nom­breux chefs d’Etat étran­gers. Seul pré­sident de l’Union eu­ro­péenne pré­sent, Fran­çois Hol­lande in­ter­vien­dra dans cet hé­mi­cycle.

« On sou­haite en­voyer un si­gnal fort de sou­tien à la Tu­ni­sie. Une étape si­gni­fi­ca­tive vient d’être fran­chie et le pays che­mine dans le bon sens alors que les risques de dé­raille- ments ont été réels » , ana­lyse un di­plo­mate fran­çais.

Les scé­na­rios que vivent les autres pays du prin­temps arabe le rap­pellent. En Egypte, où le pré­sident is­la­miste élu a été dé­po­sé par un coup d’Etat mi­li­taire ain­si qu’en Li­bye, où règne le chaos. La tran­si­tion tu­ni­sienne n’a pas été un long fleuve tran­quille. Mais ja­mais les Tu­ni­siens n’ont cé­dé à la ten­ta­tion de la vio­lence. Comme s’ils vou­laient tour­ner la page de la tran­si­tion et, aus­si, de leur ré­vo­lu­tion.

( LP/ Ar­naud Du­mon­tier.)

Tu­nis ( Tu­ni­sie), mar­di. Les Tu­ni­siens cé­lèbrent au­jourd’hui leur nou­velle Cons­ti­tu­tion, vo­tée le26 jan­vier.

Tu­nis, mar­di. « Je suis l’équi­valent d’un homme. Nous avons tous les mêmes droits » , lance Gho­frane Hai­ni, 23 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.