La France res­te­ra enCen­tra­frique

Le Parisien (Paris) - - Politique -

e n’est pas de­main que la France re­ti­re­ra ses 1 600 sol­dats du bour­bier cen­tra­fri­cain. Alors que la pé­riode ini­tiale d’en­ga­ge­ment avait été fixée à six mois par le gou­ver­ne­ment, le mi­nistre de la Dé­fense, Jean- Yves Le Drian, a re­con­nu hier sur RTL que la pro­lon­ga­tion du man­dat fran­çais était vrai­sem­blable. Une for­mule pu­dique pour dire qu’elle est in­évi­table, car, en réa­li­té, rien n’est ré­glé. Même si la ten­sion a bais­sé d’un cran à Ban­gui, les exac­tions se pour­suivent quo­ti­dien­ne­ment entre com­mu­nau­tés chré­tiennes et mu­sul­manes et la si­tua­tion hu­ma­ni­taire reste pré­oc­cu­pante. Mer­cre­di, en pré­sence de di­zaines de té­moins et de jour­na­listes, des mi­li­taires cen­tra­fri­cains ont lyn­ché un ci­vil sus­pec­té d’être un an­cien re­belle. Coups de pied, jets de pierres, coups de poi­gnard, l’homme a été dé­mem­bré et brû­lé de­vant une foule go­gue­narde…

F. G.

C

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.