UneRe­nault ul­tra- low- cost enInde

Le Parisien (Paris) - - Economie -

Les­res­pon­sables de Renault l’ont confir­mé, mer­cre­di, au sa­lon de New Del­hi ( Inde) : au pays de Ta­ta Mo­tors, le construc­teur lan­ce­ra en 2015 une pe­tite ci­ta­dine à moins de 5 000 €. Même si Renault est la pre­mière marque eu­ro­péenne dans le pays, la plu­part de ses mo­dèles y af­fichent un prix su­pé­rieur à 450 000 rou­pies, soit 5300 €. Trop cher pour de nom­breux In­diens, la moi­tié du mar­ché se si­tuant sous ce ni­veau de prix.

Avec son al­lié Nis­san, qui fonde aus­si de so­lides es­poirs sur le cré­neau de la voi­ture bon mar­ché en Inde ( avec sa marque Datsun), Renault tra­vaille donc à la con­cep­tion d’un mo­dèle ul­tra- low- cost dans son son centre de re­cherche- dé­ve­lop­pe­ment de Chen­nai ( ex- Ma­dras), dans le sud- est du pays, où tra­vaillent 4 500 per­sonnes. Renault re­part de zé­ro après l’échec, il y a deux ans, en Inde, de son al­liance avec Ma­hin­dra et du lan­ce­ment de la Lo­gan. So­ny va sup­pri­mer 5000 emplois d’ici à mars 2015, en ces­sant la pro­duc­tion de PC et en fi­lia­li­sant sa struc­ture TV, des me­sures dras­tiques pour ré­duire une dette en­core très éle­vée. La marque ja­po­naise va confier au fonds d’in­ves­tis­se­ment Ja­pan In­dus­trial Part­ners ses or­di­na­teurs per­son­nels Vaio — faute de ren­ta­bi­li­té — et se re­ti­rer ain­si de ce mar­ché. L’Etat ré­dui­ra de 20% le nombre de ses lo­ge­ments de fonc­tion, a in­di­qué Ber­cy hier, confir­mant une in­for­ma­tion du ma­ga­zine « Chal­lenges » . A lui seul, le mi­nis­tère de l’Eco­no­mie sup­pri­me­ra ain­si 452 lo­ge­ments sur 2 150. Ceux oc­cu­pés par des gen­darmes, des mi­li­taires, ou si­tués dans les col­lèges et ly­cées ne sont en re­vanche pas concer­nés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.